Rawls

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1562 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé sur :

Pensée politique de John Rawls

Fayçal HATRI

En tant que processus historique, la pensée politique occidentale trouve un intérêt particulier dans sa confrontation à l’expérience du totalitarisme ayant marqué aussi bien la pensée politique classique face au despotisme ou à l’autoritarisme que la pensé politique moderne face au nazisme au fascisme ou encoreau stalinisme.
Le totalitarisme se caractérise selon Hanna Arendt par la confiscation de toute vie démocratique par une dictature ou un parti unique .Elle cite dans son ouvrage les origines du totalitarisme que « Le régime totalitaire comme toute les tyrannies ne pourrait certainement pas exister sans détruite le domaine public de la vie ,sans détruire, en isolant les hommes , leurscapacités politiques .Mais la domination totalitaire est un nouveau type de régime en cela qu’elle ne se contente pas de cet isolement et détruit également la vie privée. Elle se fonde sur la désolation, sur l’expérience absolue de non-appartenance au monde.»
Parmi les philosophes qui se sont penchés sur la question de penser le politique après l’expérience du totalitarisme on retrouve JohnRawls.
John Rawls, né le 21 février 1921 à Baltimore et décédé le 24 novembre 2002 à Lewiston, est un philosophe libéral américain (libéral de gauche).Il fut professeur dans les universités de Princeton, Oxford, Cornell et Harvard jusqu'en 1995 et il est l'un des philosophes politiques les plus étudiés du XXe siècle. Son œuvre majeure, qui parut sous le titre Théorie de la justice en 1971 et àlaquelle il travaillait depuis les années 1960, le rendit célèbre. (*)
Par ses travaux, Rawls a considérablement contribué à la philosophie politique. Sa Théorie de la justice fut traduite dans 23 langues, et a, encore aujourd’hui, une influence considérable, en philosophie, en économie et en science politique.
L’originalité de la théorie de justice de J.Rawls est qu’elle essaye deconcilier entre la notion de liberté et la notion d’équité (1) d’une part et d’autre part et qu’elle instaure l’obligation contractuelle de faire respecter l’équité (2).

Bibliographie :
* Les grandes figures de la philosophie. (Olivier Dhilly,Bernard Piettre)
* www.scienceshumaines.com

(*) : Biographie tirée de l’encyclopédie Wikipedia

1.Théorie de la justice : entreliberté et équité
Partant du principe de la souveraineté de la liberté de chaque individu J Rawls redéfinit la notion de justice.
En effet, pour Rawls, la liberté ne peut être inégale entre les individus en dépits de leurs inégalités matérielles factuelles existantes. Les notions de justice ou d’équité prennent par conséquence une dimension différente qui en s’éloignant des inégalités desressource ou des moyens existants entre les hommes devraient leur permettre d’être égaux dans les fins qu’ils veulent poursuivre. La justice est la manifestation de la capacité de choisir ses fins indépendamment de leur nature. La capacité de choisir ses fins prime sur la nature même des fins .
Rawls définit la justice comme étant l’équité du processus de choix des principes de lajustice. Elle est « la première vertu des institutions sociales comme la vérité est celle des systèmes de pensée »
L’on peut tirer deux conséquences de cette définition.
1. la justice est un principe politique.
2. la notion de justice va au-delà de la sphère du positivisme pour se positionner au niveau du des droit naturels .Les hommes sont doués d’un sens de justice et possèdent leurspropres systèmes de fins.
L’originalité de la théorie de justice de J.Rawls est de distinguer le juste du bien ou de l’utile. Le bien s’entend comme une notion individuelle résultant de la délibération. La société juste doit dès lors permettre de faire cohabiter différentes visions du bien. Cette théorie à trait à l’idée de Rousseau du contrat social. La délibération n’a lieu que pour...
tracking img