Realisation de l'unite allemande par la guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1461 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
II) La réalisation de l’unité allemande par la guerre

En 1850, l’Allemagne reste politiquement divisée. Elle va conaitre à partir de 1864 et à l’initiative d’un seul homme les plus grands bouleversements de toute son histoire.

A- Otto von Bismarck

Otto von Bismarck est né en 1815 à Shönhausen. Il est issu d’une vieille famille noble de poméranie. ( région historique qui se situe enbordure de la baltique, a appartenu a la suède, puis a la Pologne avant d’être rattaché a la Prusse en 1815). Il est élevé dans le plus parfait respect des traditions prussiennes. Entre 1832 et 1835 il suit des études de droit à l’université de Göttingen, puis en 1836 il entre au service de l’état prussien. En 1848, il se range aux côté de Frédéric Guillaume IV qu’il soutien dans son combat contre lesémeutes révolutionnaires. En septembre 1862, guillaume premier ( roi depuis 1861) le rappel et le nomme 1er ministre de prusse. Bismarck a la conviction que le dualisme austro prussien affaiblit l’Allemagne et qu’il constitue l’entrave majeure à la réalisation de son unité. Sa seule préoccupation en arrivant au gouvernement en septembre 1862 et de servir le roi et la cause monarchique. Il a ledésir de construire une Allemagne uni qui puisse être reconnu des autres nations européennes. Pour parvenir à cela il va devoir engager des compromis avec les forces hostiles. Pour faire aboutir la réforme de l’armée souhaité par Guillaume 1er, il obtient la dissolution de l’assemblée de Prusse (landtag). Cette réforme avais pour but d’augmenté le service a 3 ans, doublé le nombre des appelés etmoderniser l’équipement. Bismarck n’est pas un soldat, même si les caricatures surtout françaises, l’ont souvent représenté en uniforme et coiffé du casque a pointe prussien. C’est un homme politique pour lequel l’outil militaire et l’instrument de la puissance de l’état. Une phrase prononcée lors de son discours du 30 septembre 1862 illustre bien la méthode Bismarckienne : «  ce n’est pas par desdiscours ou des votes que les grandes questions de cette époque trouveront une réponse mais par le fer et le sang ». Bismarck, en promettant aux libéraux ce qu’ils n’ont pas pu accomplir en 1848 parvient à les ralliés a la cause monarchique et a leur faire abandonner leurs revendications. Désormais, la réalisation de l’unité allemande devient le fer de lance des conservateurs, c’est par le fer et lesang que Bismarck la mènera à son terme.

B- la fin du dualisme austro-prussien

Bismarck qui est convaincu que l’Autriche doit être tenu a l’écart des affaires allemandes et de la nécessaire réorganisation territoriale qu’entraînera la création d’un Reich entreprend dès 1863 de régler définitivement le conflit qui oppose Vienne et Berlin.
L’affaire des duchés danois qui éclate en 1864 luidonne l’occasion d’affirmer sa puissance face aux Habsbourg. En effet en dépit de la volonté des populations allemandes des trois duchés de Schleswig, Holstein et Lauenbourg d’être rattachés à la confédération, le roi du Danemark Christian IX décide de faire du Holstein une province danoise. Cela suscite des mouvements de protestation chez les allemands du Danemark et dans les milieux nationaliste dela confédération. Bismarck qui veut que ces trois territoires soient rattaché au reste des états allemand demande a l’Autriche d’intervenir auprès du roi pour le faire revenir sur sa décision. Ce dernier refuse et en janvier 1864 les troupes austro prussiennes lui déclarent la guerre. Les armées Danoise sont écrasées et la paix est signée le 30 octobre 1864 à Vienne. Les trois duchés sont placéssous le contrôle mutuel de la Prusse et de l’Autriche. Cependant les deux puissances ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente. Guillaume 1er souhaite un rattachement des duchés à la confédération, bismarck lui sait que cette solution conduirait a un conflit ouvert avec Vienne. Il propose donc un compromis qui est scellé le 14 août 1865 lors de la convention de Gastein : le Schleswig...
tracking img