Relations kirghizistan turquie.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4522 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LsKrhzs e igie

U mraekrhz :rpsàbs d vad d muo e csue d ft. n aig igie ea ae e ine e otn t otms e êe

1

Sommaire Introduction I) Les motifs d un rapprochement entre la Turquie et le Kirghizistan -Des racines linguistiques communes -Une histoire et des traits culturels communs -Une religion commune II) La volonté de rapprochement turque -Quelles motivations ? Quelles initiatives ? -Aprèsquasiment vingt ans, il apparaît que ce rapprochement n est effectif qu en matière commerciale -Les erreurs et les handicaps turcs III) Les raisons proprement kirghizes qui empêchent ce rapprochement d être effectif -Le Kirghizistan est un pays en crise alors que la Turquie est un pays émergent important -Les Kirghizes refusent d être à nouveau dominés -Le Kirghizistan largement russifié sedifférencie beaucoup de la Turquie Conclusion Annexe culinaire Bibliographie

Pays de montagnes et de steppes, le Kirghizistan est marqué par une culture équestre. 2

Introduction

-Le Kirghizistan a pour capitale Bichkek et compte plus de cinq millions d habitants pour une superficie de 198.500km2 (soit deux fois le Portugal). La plupart des Kirghizes (93%) y vivent même si d autres communautésvivent en Afghanistan, en Chine, au Kazakhstan, au Tadjikistan, en Ouzbékistan ou en Turquie. La langue qu ils parlent est une langue turque, et même si le kirghiz n est pas identique au turc, les kirghizes font partie de l ensemble qu on appelle « turcophone ». C est en cela qu ils s inscrivent dans la problématique qui nous occupe, à savoir « Turquie, Turcs et Turcophones ». -Cette appartenance àl ensemble turcophone leur vaut d être un des peuples dont la Turquie tente de se rapprocher depuis la chute de l URSS, puissance qui auparavant contrôlait les républiques turcophones d Asie centrale.

-Au vu du programme qui nous occupe, il m a donc semblé judicieux d axer mon étude de la population kirghize sur les liens qui existe entre celle-ci et la Turquie. C est pourquoi j ai d abordtenté de comprendre quels étaient les motifs d un rapprochement entre la Turquie et le Kirghizistan, quels étaient leurs bases communes tant au niveau culturel, historique, que religieux et linguistique. Puis j ai axé ma recherche sur les initiatives turques au Kirghizistan, les motivations de ces initiatives, leurs résultats. Voyant que ces résultats n étaient pas probants, j ai tenté de comprendrepourquoi en analysant ce qui entravait la réussite des initiatives turques. Enfin, en étudiant les caractéristiques de la population kirghize d aujourd hui, marquée par la russification et en décalage total avec la population turque quant à son mode de vie, j ai essayé de dégager les éléments qui font de la population kirghize une population unique dont l appartenance au monde turcophone n est quune composante secondaire dans son identité.

3

I) Les motifs d un rapprochement entre les turcs et les kirghizes 1) Des racines linguistiques communes : Deux langues altaïques : comme le turc, le kirghize est une langue altaïque de type agglutinant (c est-à-dire que les fonctions grammaticales sont indiquées en ajoutant des suffixes divers aux racines lexicales). Le turc s écrit en alphabetlatin depuis les réformes linguistiques kémalistes mais le kirghiz, qui s est d abord écrit en alphabet arabe, comme le turc avant ces réformes, a ensuite été écrit en alphabet cyrillique depuis les années 1940 du fait d une décision soviétique visant à mieux contrôler les mouvements identitaires possibles en Asie centrale. Depuis 1993, le kirghiz s écrit en alphabet latin, comme le turc, mais lécriture en alphabet cyrillique continue à exister. Une mosaïque de cultures .De plus, seulement 52,7% des kirghizes parlent le kirghiz. Le lien linguistique entre les turcs et les kirghizes existe donc bel et bien, mais reste à nuancer. Les kirghizes vivent en effet une situation étrange au niveau linguistique : certains kirghizes ont ainsi connu trois alphabets, ces trois alphabets coexistent...
tracking img