Remise en cause de l'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2478 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche Cours

Nº : 25014

ECONOMIE

Série ES

Fiche 14 : La remise en cause de l’Etat providence
Plan de la fiche
1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3.Théories et auteurs 4. Repères historiques

Après avoir été salué comme une formidable avancée du progrès social, l’Etat providence fait de nos jours l’objet de nombreuses critiques. On lui reproche son coût excessif,on doute de son efficacité, on s’interroge même sur sa légitimité.

Notions de base
Les prélèvements obligatoires désignent le total des impôts et cotisations sociales que versent les agents économiques à l’Etat, aux collectivités publiques et aux organismes de Sécurité sociale. Le taux de prélèvement obligatoire mesure le montant des prélèvements obligatoires rapporté au PIB suivant laformule : Taux de prélèvement obligatoire = Impôts + cotisations PIB × 100

Il est passé, en France, de 33 % en 1960 à près de 45 % actuellement, traduisant ainsi l’accroissement de l’intervention économique et sociale de l’Etat. La protection sociale. Politique reposant sur le principe de la solidarité nationale et assurant, par l’intermédiaire de la Sécurité sociale, de l’Unedic ou de l’Etat, leversement de ressources aux personnes qui en sont accidentellement privées par la maladie, la vieillesse ou le chômage. Cette politique est le symbole de l’Etat providence et a pour objectif de réduire les inégalités tout en assurant une plus grande cohésion dans la société. Elle s’appuie sur : • le principe de l’assurance, qui couvre la majeure partie du système de la protection sociale et quiconduit chaque travailleur à verser une cotisation obligatoire en fonction de ses ressources ; • le principe de l’assistance. Même si une personne n’a pu verser de cotisations ou bien insuffisamment longtemps, elle bénéficie quand même du versement d’allocations par l’Etat. Ce sera le cas pour le minimum vieillesse, l’allocation de solidarité ou le Revenu minimum d’insertion (RMI) par exemple. Laredistribution a pour objet de modifier la répartition des revenus dans une société. On distingue : • la redistribution horizontale qui, sur le principe de l’assurance, effectue par exemple le transfert de ressources des actifs vers les retraités ; • la redistribution verticale, sur le principe de la solidarité et de la correction des inégalités, qui transfère les ressources des catégories aisées versles catégories plus défavorisées. Les minima sociaux désignent les allocations versées par l’Etat aux personnes les plus démunies. Cela concerne le RMI, le minimum vieillesse ou l’allocation aux adultes handicapés.

© Tous droits réservés Studyrama 2007

Fiche téléchargée sur www.studyrama.com



Fiche Cours

Nº : 25014
Problèmes économiques et sociaux

ECONOMIE

Série ES

Lesraisons d’une protection sociale Dans la vie privée ou professionnelle, des risques divers peuvent occasionner de graves problèmes. Etre malade sans avoir les moyens financiers de se soigner, perdre son travail sans avoir la possibilité d’en trouver un autre, ou arriver à la vieillesse sans avoir constitué une épargne suffisante pour vivre décemment. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Etatprovidence a eu pour mission d’assurer une protection de la collectivité nationale contre tous ces risques qui se traduisent par une perte de ressources pour les individus. Reposant sur le principe de l’assurance et celui de l’assistance, alimentée par les prélèvements obligatoires (impôts + cotisations sociales), cette protection vise également à renforcer la solidarité et à réduire les inégalitéssociales. Aux fins d’assurer ce « welfare state » : • le système fiscal est chargé d’effectuer une correction des inégalités avec la progressivité de l’Impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) et son exonération pour les foyers à faible revenu, près d’un sur deux en France ; • le budget de l’Etat développe une fonction d’assistance auprès des personnes les plus démunies comme le...
tracking img