Rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Né le 20 octobre 1854 à Charleville, Arthur Rimbaud vécut à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. Son père, Frédéric Rimbaud était capitaine d’armée, en garnison a Mézières etsa mère Vitalie Cuif est une femme très autoritaire.

Il commence écrire ses poèmes vers l’âge de 7 ans. En juillet 1869, il participe aux épreuves du concours académiques de composition latinesur le thème »Jugurtha «, qu’il remporte facilement et sans difficulté. Le principal du collège M. Desdouets aurait dit de lui : »Rien de banal ne germe dans cette tête, ce sera le génie du Mal ou legénie du Bien. « En obtenant tous les prix de l’âge de 15 ans, il s’affranchit des humiliations de la petite enfance.
Brillant élève étouffé par l’autorité de sa mère, il fait plusieurs fugues en 1870et en 1871.Arthur poursuit ses études à l’institution Rossat, puis au collège, où sa scolarité exceptionnelle montre sa prodigieuse précocité :il collectionne tous les prix d’excellences.

«L’enfant-poète » veut rejoindre Paris. Le 29 août 1870, quelques jours avant la bataille de Sedan, Rimbaud s'enfuit de Charleville, en direction de la ville de Paris, où il veut devenir journaliste. Cettepremière fugue s'achève malheureusement à la prison de Mazas, et ensuite il retourne à Charleville, où sa mère lui flanque une volée mémorable au milieu du quai de la Madeleine, à côté de l'actuel musée‘Rimbaud’. Mais ce n'est que le début d'une longue série de fugues, car Arthur Rimbaud est atteint d'un besoin maladif de marcher, encore et encore, pour aborder un autre monde par-delà les océans etles montagnes, toujours, toujours plus loin. On dira de lui : un « voyageur toqué »

Ses poèmes de forme régulière en 1870, montrent un vagabond »tendre et révolté « .En septembre 1871, Le bateauivre et le sonnet des voyelles créent des formes nouvelles.
Il correspond avec Paul Verlaine en août et septembre 1871 auquel il envoie quelques poèmes. En août 1871, dans son poème parodique, Ce...
tracking img