Rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2298 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1e doc
I- Analyse du sujet :
• Cette question soulève l’alternative Nature/Culture afin de définir l’essence du repas.
• Repas : nourriture prise quotidiennement à certaines heures particulières. Ce terme comporte deux niveaux d’analyse. D’une part, le repas répond à la faim et au besoin biologique de la vie. L’acte de manger est une nécessité naturelle commune à tous les hommes.D’autre part, manger et prendre un repas ce n’est pas exactement la même chose : le repas implique une organisation qui obéit à certaines règles sociales et à certains codes prédéfinis. Le repas ne concerne que l’homme et ne convient pas pour définir la manière de se nourrir des animaux.
• Nature : Dans le cadre de ce sujet, il ne s’agit pas de s’intéresser au concept de la nature commeenvironnement. Ici, le naturel c’est le nécessaire. Il correspond à une nécessité biologique qui ne varie pas. Le naturel, c’est l’inné, ce que l’homme ne choisit pas d’acquérir mais qu’il possède déjà. L’affirmation « le repas est naturel » signifie : le repas est un besoin qui se retrouve chez tous les hommes, qui est donc universel et qui ne dépend pas de la volonté de l’homme.
• Culture :contrairement à la nature, la culture est variation. Elle diffère selon les sociétés et correspond à un héritage : le culturel c’est l’acquis. Dire que « le repas est culturel » signifie que l’acte de manger bien que commun à tous les hommes s’exprime de manière particulière selon les sociétés.
 
II- Problématique :
Afin de saisir la portée philosophique de cette question, il faut dépasser la simplealternative du naturel et du culturel et inscrire le problème dans le cadre d’une réflexion sur l’homme. En quoi le statut du repas (entre nature et culture) reflète t-il le statut de l’homme lui-même ? Comment le repas illustre t-il la condition de l’homme face au besoin ? S’intéresser au statut du repas permet de poser la question de savoir s’il est possible de distinguer en l’homme la nature etla culture.
  Tout d'abord, la réglementation de l'alimentation implique une volonté de se différencier des animaux et des hommes primitifs qui mangent quand ils le peuvent, quand l'occasion se présente. ·  L'heure et le nombre de repas se définissent en fonction de la classe social ; influence notamment du clergé et de l'aristocratie. · Avec la révolution ce modèle se généralise dans toutes lescouches sociales.   3- le repas : reflet de l'homme ·         Le repas comme sublimation : Le repas est le reflet de l'homme tout entier parce qu'il rend compte de la manière dont ce dernier sublime ses besoins et sa nature biologique. ·         Le repas est un cas particulier qui montre comment l'homme réagit face au besoin. ·         Par exemple, le choix et la quantité de la nourriture :différence entre la nourriture dans les classes populaires et celle dans la haute cuisine. Dans ce dernier cas, le repas est abordé comme une oeuvre d'art. Les portions sont limitées, plus petites que d'ordinaire. C'est la qualité et l'originalité qui prévalent. Ce raffinement montre l'affranchissement de l'homme par rapport au besoin primitif de se nourrir.

2 e doc
Pour le géographe, le banquet peuts’apparenter à une forme superlative du repas et de son espace traditionnel. Non pas un repas en petit comité, en famille voire seule, mais un repas en groupe, fortement socialisé.
Partout dans le monde, existent des formes de rassemblement collectif autour d’un repas : fête de printemps sous les cerisiers au Japon, banquets marquant les grandes étapes de la vie en Europe ou dans les pays dereligion chrétienne, nombreuses fêtes juives et musulmanes avec repas autour d’un animal rôti, etc. La frontière entre le banquet et le simple grand repas n’est pas facile à repérer, mais on pourra trouver une limite entre un repas de famille et un repas associant aussi des gens extérieurs à la sphère familiale, agrandissant de ce fait la fonction du banquet de la fête de clan familial à celle...
tracking img