risque chimique

Pages: 8 (1763 mots) Publié le: 23 janvier 2015
Sommaire :
1-introduction

1-Introduction :
L'air que nous respirons peut contenir des centaines de polluants, préjudiciables pour notre santé, Sous forme gazeuse, liquide ou solide. Les polluants tels que SO2, HAP, métaux lourds, oxydes d’azote, radon, CO, O3, amiante, COV et formaldéhydes, polluants allergéniques sont considérés Comme des indicateurs de pollution de l’air, nuisibles pourla santé. Ils font donc l'objet d'une Réglementation. Il faut distinguer les épisodes de pollution intense et de courte durée, des effets Chroniques liés à la pollution atmosphérique. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, la maladie Chronique est "un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur une période de plusieurs Années ou plusieurs décennies
Figure 01.lesdifférents polluant et leur effet sur les toxicités
2-Les principaux polluants et leurs effets sur la santé :
2.1 Le dioxyde de soufre SO2 :
Le SO2 provient surtout de l’utilisation des combustibles fossiles qui contiennent du soufre, tels que le fioul, le charbon, le gazole et l’essence par l’activité des industries et le chauffage et, dans une moindre mesure, par le trafic automobile.
LeSO2 est avant tout un gaz irritant, notamment au niveau des yeux, de la peau et des poumons. Il faut préciser que pour les sujets sains, à moins d’une très forte exposition (plus de 1000μg/m3) il n’y a aucun effet immédiat. En revanche, pour les personnes sensibles, une exposition à partir de 715μg/m3 suffit à altérer la fonction pulmonaire, en particulier chez les asthmatiques, avec un risqued’augmentation des bronchites chroniques, des excès de toux, des crises d’asthme et une baisse de la capacité respiratoire. Pour ces personnes, les effets dus au SO2 sont ressentis dès les 5 premières minutes d’exposition et ils se dissipent une heure après la fin de l’exposition, avec un risque très minime de crise retardée. Sur le long terme, on constate que le fait de vivre dans un milieu riche en SO2augmente la probabilité de contracter le cancer du poumon
2.2 Les oxyde d’azote :
2.2.1 Le monoxyde d’azote NO :
Le NO est principalement émis lors des phénomènes de combustion à haute pression, mais ce dernier s’oxyde assez rapidement en NO2 sous l’action d’oxydants tels que l’ozone

Aux concentrations présentes dans l’atmosphère, NO n’a pas d’effets pathogènes, mais vraisemblablement uneffet bénéfique sur la fonction respiratoire! Voici plusieurs années que NO est utilisé, en techniques de réanimation à Paris, à l’hôpital Lariboisière, avec des concentrations relativement élevées. Inhalé à des concentrations de 30 à 100 mg par m3 d’air, NO provoque une vasodilatation et abaisse la pression artérielle pulmonaire. Il agit efficacement contre le syndrome de détresse respiratoireaiguë (SDRA) car il favorise l’oxygénation du sang en améliorant les échanges gazeux dans les poumons
2.2.2 Le dioxyde d’azote NO2 :
Les effets pathologiques de NO2 ont été mis en évidence dans des circonstances accidentelles de troubles respiratoires très marqués mais transitoires, ces troubles disparaissant après arrêt de travail. Exposés à une concentration de 10 mg de NO2 par m3, des travailleursont présenté des l’exposition. Pour une exposition prolongée à des concentrations supérieures à 100 mg de NO2 par m3, il se produit des irritations pulmonaires et une diminution persistante de la fonction respiratoire
2.3 Le monoxyde de carbone :
-Le CO, un gaz inodore et incolore est un très dangereux poison pouvant être mortel à fortes doses. Le CO se forme lorsque la combustion de matièresorganiques (gaz, charbon, fioul, bois, carburants, …) Est incomplète par suite d’une insuffisance en O2
-Les premiers symptômes dus à une exposition au CO sont des maux de tête et des vertiges. Ces symptômes augmentent avec la concentration en CO, puis peuvent apparaître des nausées, des vomissements qui peuvent, si l’exposition est prolongée, aller jusqu’à la mort ou laisser des séquelles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Risque chimique
  • Évaluation du risque chimique des peintures. comment réduire ces risques ?
  • prevention des risques chimiques à lyon
  • Evaluation quantitative du risque d’inflammabilité d’une substance chimique
  • Les fonctions chimiques
  • La castration chimique
  • Un système chimique
  • Cinetique chimique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !