Rivages des syrtres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ze water, ze woman & ze soluble fish
C’est à travers la rencontre de Julien Gracq avec son aîné André Breton que l’auteur du Rivage des Syrtes aurait découvert le surréalisme. En effet, Julien Gracq n'a jamais caché l'admiration qu'il portait à l’écrivain français, surtout connu comme étant le principal fondateur du mouvement surréaliste, qu’il considérait comme un exemple à suivre ; il lui ad’ailleurs dédié un essai nommé très originalement André Breton. Gracq semble soutenir grandement la rôle fondamental que joue la femme dans le surréalisme et en particulier chez Breton. Chez son idole, la femme serait une sorte de magicienne-sorcière intermédiaire entre l’homme et les choses qu’elle rapproche de lui. Vanessa, dans le Rivages des Syrtes occuperait donc ce rôle de femme médiatrice quiserait capable de réveiller un monde qui dort. De plus, le surréalisme serait le lieu où le contraire n’existe pas et il y a donc dans ce courant littéraire un désir d’unité retrouvé. L’eau y joue donc un rôle fondamentale car c’est par elle qu’on accède à l’uniformité tant recherchée.

§1 l’eau, la mer : Dans le rivages des syrtes il y a beacoup d’images d’eau, le paysage est d’ailleurs placésous le signe de l’eau : il y a la mer qui les entoure, la brume, les marécages omniprésents surtout à Maremma, cette eau qui prend différents aspects propage ainsi la même atmosphère à travers l’œuvre et a donc le rôle d’unifiant. Il est évident que l'eau gracquienne est différente de l'eau naturelle. Elle est un liquide plus imaginaire que géographique dans l'univers romanesque du Rivage desSyrtes, mais il n'en reste pas moins qu'elle peut être considérée, comme l'élément naturel choisi par l'auteur : l'eau et non pas la terre, l'eau qui est à la fois ouverture et fermeture ou isolement, l'eau de Maremma et l'eau de Marino. Cette eau sans marées confère d'une part à Orsenna une éternité immobile, d'enfoncement dans un temps aux très faibles pulsations qui s'apparente à la mort.

§2unité retrouvé grâce à l’eau : A la page 10 il nous est dit que la mer est « vide » un peu plus loin, à la page 13 la mer est « mort » et finalement elle est « vacante » (p.196). La mer est considérée comme telle car il y a une telle vacuité à Orsenna, aussi bien dans la vie des gens que dans le paysage lui-même. Cette vacuité ne peut que prédisposer à quelque chose, on peut donc pousser laréflexion plus loin en disant que parce qu’elle est vide paradoxalement elle prédispose au plein, car elle est comme elle est vide, il faut la remplir. Donc l'élément liquide dans ce roman à une fonction particulière: l'eau ne se contente pas d'être décor, donc "passive", mais elle est aussi support, donc "active". Dans le roman de Julien Gracq, l'eau est immobile, stagnante et même gluante, comme celle dumarécage de Maremma, mais la vacuité de la mer des Syrtes permettra également l'appel du large et entraînera Aldo à franchir "la limite des patrouilles". La mer donne à Orsenna une apparence d'ouverture. Ses côtes maritimes en font en principe un pays destiné à l'échange commercial et culturel. Pourtant, Orsenna est un pays fermé, replié sur lui-même. Dans le rivages des Syrtes, on peut voirqu’une autre forme d’eau prédispose au vide, le miroir à aussi ce rôle et donc participe aussi à cette recherche d’unité. Le miroir apparaît souvent dans le roman sous la forme de flaque d’eau à travers laquelle on peut se voir. Le miroir a non seulement ce rôle de tendre vers l’unité mais il a aussi pour fonction de doublé le monde et de réveler un arrière monde. A la page 162, Aldo rend des nombreusesvisites à Vanessa à Maremma, il utilise une comparaison « comme un homme qui se sentirait glisser lentement de l’autre côté du miroir » qui est significative, car elle nous montre qu’avec le miroir il n’y plus de frontière entre objet et objet reflété, le réel et l’imaginaire se confonde ainsi que le haut et le bas, on entre ainsi dans le surréalisme et comme nous l’avons mentionner plus...
tracking img