Roman du terroir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La littérature canadienne francophone / Le terroir

1. TABLEAU HISTORIQUE

Avant la présentation détaillée du roman du terroir, il est indispensable de donner un tableau des événements historiques qui précèdent la formation du terroir, et de ceux qui sont importants du point de vue du terroir.
En 1760, les troupes britanniques conquièrent la Nouvelle-France, et ils accaparent les pouvoirséconomiques et politiques. Le puissant Empire britannique naît du Traité de Paris de 1763. La France abandonne le Québec, au lieu de le protéger contre les Anglais.
Toutefois, comme les Anglais se sentent menacés au sud par les Américains, ils pratiquent une politique de conciliation avec les Canadiens français, et ils leur permettent de conserver leur langue, leur religion et leur systèmejudiciaire.
Les Canadiens français essayent de défendre leurs intérêts sans se révolter contre le système britannique, mais comme il arrive très souvent que les Anglais ne prennent pas en considération leurs demandes (par exemple les postes de commande sont monopolisés par les Anglais), ils veulent se séparer radicalement des Anglais.
La Rébellion de 1837 est un mouvement d’affirmation nationale, maisles Canadiens français essuient un échec.[1]
Après cette défaite, c’est le clergé qui va diriger le peuple, et qui va fonder l’idéologie de conservation. Cette idéologie est très bien observable dans les romans du terroir. Pour éviter la réunion avec les Anglais, les Canadiens français s’enfuient dans les campagnes, où ils mènent une vie conservatrice : ils s’attachent fortement à la religion, àl’agriculture et à l’exaltation du passé.[2]
La religion et l’agriculture sont deux éléments très importants du nationalisme canadien-français. Ce n’est qu’après ces deux éléments de première importance que vient la langue comme troisième composant.
Le mode de vie conservateur sera dominant jusqu’à la Révolution tranquille (1960), un événement historique avec lequel la modernisation du Québeccommence. Avant, le Québec était un pays presqu’archaïque, mais après la Révolution tranquille, il entre dans la modernité (industrie lourde, électricité, etc.).
Il faut aussi ajouter que jusqu’à la Révolution tranquille, un nationalisme passif est caractéristique, c’est-à-dire que les Canadiens français assurent leur survie en se repliant sur eux-mêmes, tandis qu’à partir de la Révolution, unnationalisme beaucoup plus revendicateur sera dominant.[3]

2. L’IDÉOLOGIE DE CONSERVATION

Pour mieux comprendre l’essentiel du terroir, il est nécessaire de présenter de plus près les trois éléments les plus importants de l’idéologie de conservation.

2.1. La religion

Tout d’abord, il faut bien constater que le clergé joue un rôle très important avant et après la Rébellion de 1837.
Lors de laConquête de 1760, le clergé collabore entièrement avec les troupes britanniques (l’évêque est nommé par le gouverneur anglais), car il a pour objectif de conserver la religion catholique.
Le clergé collabore avec les conquérants britanniques même lors de la Rébellion de 1837, car il a peur que l’élite canadienne-française veuille établir une société laïque.
Après la Rébellion, le pouvoir duclergé sur les Canadiens français se renforce d’autant plus. Le clergé s’oppose fortement à ceux qui mettent en question son pouvoir. Du milieu du XIXe siècle jusqu’aux années 1960, l’Église joue un rôle prépondérant aussi dans la vie politique, dans les débats politiques. Elle n’apporte pas seulement de la consolation aux souffrances morales, mais elle aide aussi le peuple à résoudre ses difficultésfinancières.

Pour le clergé, il est très important que les Canadiens français remplissent une mission providentielle, c’est-à-dire qu’ils doivent répandre le christianisme partout en Amérique. Les Canadiens français doivent tenir ferme contre le matérialisme anglo-américain, et ils doivent attirer l’attention de tout le monde à la vraie richesse qui n’est pas matérielle, mais surtout...
tracking img