Roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1230 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic] |[pic] |99 francs Roman
"99 F" de Frédéric Beigbeder, est un roman-réalité, postmoderne et surdopé : vivez la pub française de l'intérieur, avec Octave Parango créatif publicitaire brillant, à qui tout réussit, sauf lui-même… Une description au scalpel du petit monde de la pub.
  | |
|[pic] |
|| |

Commentaire
|Sea, sex, and pub… |
|Octave Parango est rédacteur publicitaire de luxe dans une des plus prestigieuses |
|agences de pub parisienne. Il conçoit des scénarios de films publicitaires et des |
|accroches pour les affiches. Sontalent, et surtout son salaire, 13 000 euros par |
|mois, font l'admiration et le respect de ses collègues de travail. |
|Octave est propriétaire d'un appartement de cinq pièces à Saint-Germain-des-Prés |
|(Paris), décoré par Christian Liaigre, porte un costume Éric Bergère et un caleçon |
|Banana Republic. Il passe ses vacances à Saint Barth', prend de la cocaïne à100 euros|
|le gramme, et a un faible pour le roadster BMW Z3 (6 cylindres en ligne et 321 |
|chevaux). Bref, Octave est le rêve incarné, l'idéal tant vanté par les publicitaires, |
|et tant désiré par des millions d'européens moyens. |
|Heureusement pour le lecteur avide de sensations, si tout le monde aime Octave (et |
|surtout sa réussite),celui-ci se déteste : entre autres déboires sentimentaux, le |
|publicitaire hait son métier et la pub, mais celle-ci ne le lui rend pas. Il n'en peut|
|plus, et cherche désespérément à se faire virer, sans y parvenir ("Dans le hall de la |
|Rosse, tu hurles, mais personne ne t'écoute – Virez-moi !"). |
|Ses arguments anti-pub se comptent à la pelle… Mais sont-ils vrais,ou n'est-ce qu'un |
|roman de fiction ? |
|Roman-réalité ou réalité romancée ? |
|Que reproche exactement ce malheureux concepteur, à la main qui le nourrit ? |
|"Je suis le type… qui vous fait rêver de ces choses que vous n'aurez jamais. Ciel |
|toujours bleu,nanas jamais moches, un bonheur parfait… Quand, à force d'économies, |
|vous réussissez à vous payer la bagnole de vos rêves… je l'aurai déjà démodée.… Je |
|m'arrange toujours pour que vous soyez frustré… Je vous drogue à la nouveauté… il y a |
|toujours une nouvelle nouveauté pour faire vieillir la précédente… Vous faire baver, |
|tel est mon sacerdoce. Dans ma profession, personne nesouhaite votre bonheur, parce |
|que les gens heureux ne consomment pas…" |
|Frédéric Beigbeder, l'auteur de ce roman, à passé dix ans chez Young et Rubicam, |
|filiale française du plus grand groupe de publicité mondiale, où il exerça le même |
|métier que son héros. Il sait donc donc de quoi il parle. |
|Pour lapetite histoire, son employeur – l'agence Young et Rubicam – le licencia pour |
|faute grave, à la lecture des épreuves du livre, avant même sa publication. Et |
|Beigbeder perdit son procès contre son ancien employeur, en fin d'année 2001. |
|«Les messages délivrés par la pub ne sont pas sans influence sur le cerveau des |
|"mongoliens de moins de 50 ans…"»|
| |
|Les conséquences du système pub sur la société |
|Avec dix-huit millions d'insertions publicitaires délivrées par les médias, les |
|messages délivrés par ceux-ci ne peuvent être sans influence sur le cerveau des |...
tracking img