Sciences

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Mohammed V-Souissi
[UFR

[Année Universitaire]

[2005]

Stratégies et gouvernance des organisations Spécialité management stratégique]

Travail fait par : Melle Dounia amid Mme Hayate yadouni Melle Asmaa el jawhari Mr Abdellah el mahjoubi Mr Rabii Wariaghli

2

Mot de l’éditeur

www.ledroitpublicmarocain.com est site marocain (à but non lucratif) qui s’intéresse auxquestions liées au Droit Public au Maroc. Sa principale mission est la publication des cours de droit public Marocain sur le Net facilitant ainsi la recherche aux intéressés par cette discipline. Si vous avez des cours, des mémoires et des documents relatifs à ce droit (Marocain) et que vous désirez les partager avec autrui, envoyez-les à l’adresse suivante : fikribouchaib@ledroitpublicmarocain.com .De notre côté, on s’engage à publier le document après vérification du contenu et bien sûr indiquer la source du document (Nom, Prénom, Établissement…). Notre objectif est la constitution de la plus grande base de données en droit public au Maroc, alors aidez-nous à le faire.

Fikri Bouchaib : Administrateur du site (Al Waziir : Pseudo site)

[Publié par : www.ledroitpublicmarocain.com ] 3

Sommaire
Introduction

I la décentralisation: aspects théoriques I.1 les types de décentralisation I.2 Eléments constitutifs de la décentralisation territoriale I.2.1 les affaires locales I.2.2 L’autonomie de gestion I.2.3 l’indépendance des autorités locales I.3 la vigilance préventive de l’Etat: le contrôle de la tutelle II la décentralisation : l’expérience du royaume du Maroc II.1 lapratique de la décentralisation au Maroc: II.1.1 la décentralisation territoriale II.1.2 la décentralisation fonctionnelle II.1.3 la décentralisation structurelle II.2 les limites de la mise en œuvre de la décentralisation

Conclusion Bibliographie

[Publié par : www.ledroitpublicmarocain.com ]

4

« La décentralisation n'a pas seulement une valeur administrative; elle a une portée civiquepuisqu'elle multiplie les occasions pour les citoyens de s'intéresser aux affaires publiques; elle les accoutume à user de la liberté. Et de l'agglomération de ces libertés locales, actives et sourcilleuses, naît le plus efficace contrepoids aux prétentions du pouvoir central, fussent-elles étayées par l'anonymat de la volonté collective. » Alexis de Tocqueville

[Publié par :www.ledroitpublicmarocain.com ]

5

Introduction Au cours de l’histoire, les Etats pouvaient se constituer soit en Etat unitaire soit en Etat fédéral. L’Etat unitaire est un des aboutissements de l’affirmation de la souveraineté royale les révolutions ont certes changé les modes d’exercice du pouvoir. Elles n’ont souvent pas modifie la structure centralisée de l’exercice de celui-ci. L’opposition entre l’Etatunitaire et l’Etat fédéral s’estompe peu du fait de l’apparition dans les Etats unitaires d’un phénomène qui marque la gestion de la chose publique, il s’agit de la décentralisation, si les Etats fédéraux continuent comme cela semble être la loi de l’histoire dans la voie de la centralisation et si les Etats unitaires continuent leur évolution en sens inverse, on assisterait à un rapprochement auniveau de la forme à un stade donné de ces deux structures. Lorsqu’on parle des Etats unitaires il est important de signaler que leur organisation administrative varie entre deux modalités principales : - on peut dans un premier système nier l’existence juridique des collectivités territoriales et concentrer dans ce cas la gestion à la fois des affaires nationales et locales entre les mains dupouvoir central. A ce système correspond la centralisation. - On peut aussi au contraire dans un second système, reconnaître à l’intérieur d’un même Etat, l’existence juridique des collectivités locales ayant leur propre autonomie financière et disposant en même temps d’organes propres leur permettant d’assurer la gestion de leurs propres affaires. On peut parler alors de la décentralisation. La...
tracking img