Semiotique de la culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5942 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Article
« Sémiotique de la culture et théorie des textes » Roland Posner
Études littéraires, vol. 21, n° 3, 1989, p. 157-175.

Pour citer cet article, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/500878ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.

Ce document est protégé par la loi sur le droitd'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et lavalorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 11 March 2011 12:27

ÉTUDES LITTÉRAIRES, VOL. 21 — N°3, HIVER 1988-1989, pp. 157-175

SÉMIOTIQUE DE LA CULTURE ET THÉORIE DES TEXTES
roland posner

«Une culture, c'est un ensemble detextes», disent LéviStrauss 1 , Barthes 2 , Lotman et Piatigorsky 3 et bien d'autres qui travaillent dans leur tradition 4. Mais quel sens faut-il donnera une telle proposition ? Si l'on emploie le mot «texte» au sens reçu comme ensemble de signes verbaux, elle est évidemment fausse: une culture ne comprend pas seulement des ensembles de signes verbaux 5 , elle consiste: — en institutions et en rituels(culture sociale) ; — en artefacts et en pratiques (culture matérielle) ; — en mentefacts et en conventions (culture mentale). Rituels, pratiques et conventions doivent être appris par chaque nouveau membre d'une culture et sont transmis d'une génération à l'autre après une modification créatrice 6 . Mais cette transmission peut s'effectuer tout à fait sans signes verbaux. Il y a eu des culturesavant le langage, et les sociétés de primates décrites par les éthologues 7 nous montrent que de telles cultures existent même aujourd'hui. Pour éviter une falsification directe de la thèse initiale, on a donné diverses significations métaphoriques variables au mot

158

ÉTUDES LITTÉRAIRES — HIVER 1988-1989

«texte»; elles sont bien caractérisées par l.-P. Winner 8 . Mais une telle procéduren'est pas une solution satisfaisante parce qu'elle risque de retirer à la thèse initiale son statut de scientif icité. La thèse cesse d'être suffisamment déterminée pour être examinée à l'aide de procédés empiriques ; et elle cesse d'être assez précise pour pouvoir être différenciée à des fins d'explications et de prédictions quant à l'évolution des cultures actuelles. Que faire? Puisque la thèseselon laquelle une culture est un ensemble de textes s'est montrée extrêmement stimulante, nous proposons de redéfinir le mot « texte » en correspondance avec son utilisation dans les théories de la culture de LéviStrauss, Barthes et Lotman 9 . Employé d'une manière non métaphorique et bien déterminée, ce terme nous permettra d'établir la sémiotique de la culture sur une base empirique qui nousrendra capables de passer des approches descriptives aux approches explicatives et nous permettra de faire des prédictions. Comment commencer ? Afin d'obtenir une base conceptuelle pour la redéfinition visée, il nous faut rappeler quelques concepts fondamentaux de sémiotique. 1. Communication, signification et indication La sémiotique traite de la sémiose et une sémiose est habituellement définiecomme un procès qui comprend les composantes suivantes : Un émetteur ayant l'intention de transmettre un message à un destinataire s'assure de ce qu'il est relié à lui par un médium. Il choisit un code approprié et en sélectionne un signifié qui inclut le message prévu. Puisque le signifié est relié par le code à un signifiant correspondant, l'émetteur produit un signe10 qui réalise ce signifiant....
tracking img