Signature d'un bail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1134 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Signature du Bail

Nous sommes le 28 de Janvier et moi et mes amis – Martin et Robert – décidons de nous trouvé un appartement dans les environs de Ste-Foy (Robert va à Ste-Lawrence, Martin à Garneau et moi à Ste-Foy). Alors on s’est mis a cherché chacun de notre côté l’endroit idéal. Un soir, Martin m’appelle disant avoir trouvé un beau 4½ sur la rue Jean-Durand à 3 pas du Cégep de Ste-Foy etenviron 8 de Ste-Lawrence. Cependant, il n’y avait pas d’arrêt d’autobus avant le Chemin Ste-Foy, ce qui en faisait long pour Martin! Alors nous avons abandonné l’idée et avons continuer nos recherches. Pas facile de trouvé un endroit avec un budget de 300$ chacun! Finalement, deux semaine plus tard, je tombais sur le paradis! Un 5½ sur la rue Chapdelaine à 895$ par mois, chauffé éclairé, eauchaude, Internet haute vitesse. Je me suis dépêché d’appeler Martin. Sa sonne longtemps… il répond « pourquoi m’appelle tu à deux heures moins quart un mardi soir? » OUPS! Enfin, je lui racontai ma fabuleuse découverte! Il me dit qu’on allait en reparler demain car il était très fatiguée. Je lui dit que j’appelais Robert et je raccrochai. Chez Robert, son père répondu avec une voix endormie… jedemandais à parler à Robert et il me dit qu’il dormais et que je devrais en faire autant à cette heure là. Je ne compris pas ce qu’il voulait dire par là, mais je décidais tout de même à remettre le projet au réveil. Le lendemain, à l’école, je rejoignit Martin et Robert à leur case, (important de noter que Martin avait le visage de quelqu'un qui avait très mal dormi et Robert, de celui qui c’estfait parlé sévèrement au matin… pauvre eux!) et je leur parlai du magnifique appartement. Ils semblaient intéressé tous les deux. Je leur appris donc que j’avais pris rendez-vous avec le propriétaire, après avoir parlé avec Martin, pour visité ce vendredi après les cours. Alors c’est ce que nous avons fait. Le vendredi, nous sommes parti en voiture et nous nous sommes rendu au bloc appartement oùnous nous étions donner rendez-vous. J’ai eu un peu de difficulté à trouvé, malgré les informations que m’avait donné le propriétaire. Finalement, nous sommes arrivé à destination. Sur le chemin, j’ai remarquer un arrêt d’autobus a quelque pas de l’appartement, une tout petite épicerie, un dépanneur, et un sentier ouvert menant directement au Cégep. Nous avons rencontrer M. Karim dans son bureauavant de visité l’endroit. L’appartement se situait au 4e étage et était situé à l’ouest de l’étage ; les locataires étaient absents. Le tout semblait bien beau et propre, la couleur satisfaisante, aucun bris majeur à l’exception d’un assez gros trou dans le mur d’une des chambres. Le propriétaire a affirmé que celui-ci serait réparer pour le mois de juin et qu’on ne devait pas s’inquiété pourcela. Satisfait, nous avons continuer la visite. Robert était visiblement allé magasiner cette fin de semaine car il avait une nouvelle montre, un nouveau coton-ouaté et un Ipod tout neuf! Enfin, nous sommes passé à la cuisine tous ensemble pour en vérifié l’état. Martin, qui avait suivie un cours d’Étique et Culture Religieuse en secondaire 5 avec un enseignant de qualité supérieur, avait uneliste d’objet à vérifié. En premier lieu, il vérifia les entrées laveuse/sécheuse pour savoir s’ils étaient fonctionnelles. Les locataires actuels possédaient leur propre laveuse et sécheuse alors il les mis en marche. Il mis la laveuse sur eau chaude, mais l’eau en sortait froide. Il demanda des explications au propriétaire qui se justifia en disant que pour des raisons écologiques, il étaitobliger de faire circuler de l’eau froide uniquement dans les prises de laveuse. Sceptique, j’ouvris le robinet de la cuisine avec de l’eau chaude. Je dus attendre un bon 30 secondes avant d’avoir de l’eau tiède. Trouvant cela bizarre, je n’en glissais pas un seul mot. Par la suite, il vérifia l’étanchéité des fenêtres, qui s’avéra satisfaisante. Je remarquai que la fenêtre de la chambre, qui serait...
tracking img