Simon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1387 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire : étude critique d’un document

Sujet : Présentez et étudiez ce document avec un regard critique pour montrer en quoi les attentats du 11 septembre sont à la fois la conséquence de la fin de la Guerre Froide et l’inauguration d’une nouvelle ère dans les relations internationales.

(Introduction : )

Deux jours après les attentats du 11 Septembre 2001 aux Etats-Unis, le journal LeMonde publie un éditorial en première de couverture, dont l’auteur est Jean Marie Colombani. A la date de ce document, les Etats-Unis viennent d’être victimes des attaques terroristes du 11 septembre qui ont détruit les tours jumelles du World Trade Center, une partie du Pentagone, fait s’écraser un avion de United Airlines et ont causé au total la mort de près de 3000 personnes. Cet événement achoqué et révolté profondément les consciences dans le monde entier et comme le titre cet éditorial, « Nous sommes tous Américains » à la suite de cette tragédie.
Sur la base de ce texte, nous allons démontrer en quoi les attentats du 11 septembre constituent la fin de la Guerre Froide et une nouvelle ère en matière de relations internationales.

I/
Jean-Marie Colombani explique que lesattentats du 11 septembre concluent la fin de la Guerre Froide. En effet il approuve plusieurs preuves de ce changement. Durant les 45 ans de tension entre la plus grande puissance mondiale et le bloc communiste, le monde fonctionnait dans un système de bipolarisation avec d’un coté le bloc de l’Ouest soutenant un système libéral et capitaliste et d’un autre côté le bloc de l’Est défendant desdémocraties populaires fondées sur le communisme. La fin de la Guerre Froide signifie donc l’abandon du système communiste et qu’il n’y a plus qu’un seul modèle présent : le capitalisme.
Lorsque le mur de Berlin « tombe » en Novembre 1989, tout le monde sent bien que cette division idéologique qui a présidé aux relations internationales depuis la fin de la seconde guerre mondiale est en train de seterminer. Pendant une dizaine d’années, Les Etats Unis vont rester la seule superpuissance mais de ce fait même, elle va engendrer des rancœurs et des critiques. Son rôle quasi monopolistique et quelquefois de « donneur de leçons » va exacerber la haine de certains. D’autant que ce pays riche ne va pas chercher à aider au développement des parties les plus pauvres du globe mais au contraire àconsolider sa puissance. L’argent américain, le dollar, va devenir pour certains groupes religieux radicaux le symbole d’un pays « dévoyé », sans grande valeur morale.
Ce modèle produit de la haine pour les responsables des attentats, c’est à dire les terroristes. Les Etats-Unis, engagés dans une diplomatie unilatérale, croyaient que leurs valeurs universelles étaient partagées par tous. C’est donc unnouveau monde monopolistique qui n’a plus d’équilibre, où les personnes ne choisissent plus leur partie entre le capitalisme des Etats-Unis et le communisme de L’URSS. L’adversaire des Etats-Unis a donc changé, ils ne sont plus face à des soviétiques mais au terrorisme, mais avec une difficulté supérieure à la Guerre Froide. Ils sont désormais plus difficiles à identifier et à combattre car ils nereprésentent ni un Etat, ni un peuple. La seule information connue sur ce nouvel adversaire est que ce groupe terroriste s’est donné un nom : Al Quaïda. Ce sont des Talibans sans véritable identité, dirigés par Oussama Ben Laden, qui n’ont pas de relations directes avec les Etats-Unis, alors que durant la Guerre Froide les deux pays en guerre pouvaient communiquer grâce au téléphone rouge « Ledialogue entre Moscou et Washington ne s’interrompait jamais ». Mais le parti d’Al Quaïda est aussi dangereux car ils sont  « barbares » par rapport aux Soviétiques qui eux étaient plus « pacifiques » dans leur manière de combattre. C’est à dire qu’ils ne cherchaient pas à avoir de conflits sur le territoire Américain, en effet on peut remarquer que leurs conflits se déroulaient tous sur des...
tracking img