Sociologie contemporaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1421 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
(Cours de la semaine dernière)Holisme et individualisme sociologique :
2 manières de pensées une stratégie qui consiste des faits sociologiques.
Un point des départs c’est les relations entre les individus et la société.
3- de nouvelles sociologies : Notion de constructivisme social : est une notion très courante dans la sociologie, et commune de cette sociologie. définition de Philipecorcuff ……………..) . Construction sociale en sociologie on désigne un produit et un processus.
-Si cette notion de consensus social est très à la mode , la démarche en elle-même n’est pas nouveau, elle est ancienne .
-Critique de substantialisme : il existe des réalités bien limitées bien consolidées.(sont toujours là).
- le constructivisme conduit à une critique de substantialisme ,déconstruction des variations par exemple.
3 précisions importantes : construction ne signifie pas pure représentation , construction solide, construction ne signifie pas relativisme. Le faite de considérer le social comme résultat de construction ne signifie pas qu’on soit dans une posture idéaliste. (Idéalisme /materialisme) . le faite de considérer le social par construction ça ne veut pas direqu’on pourait penser à l’idéalisme. Les perspective constructivisme est générale ,( on va s’interesser à l’invention materielle des socio).
2 / la solidité des constructions sociales : définition constructivisme, cette définition pourrait donner une certaine fluidité, notion assez présent . ceux-ci est renforcé par les demarche constructivistesprocède en réalité de déconstruction d’une réalité qui nous parrait homogène, nécéssaire.... ce moment de destruction va être un moment d’interrogation , la réalité qu’étudie un sociologue sont solides . une construction sociale est solide.
dire que les représentation dire qu’elle est solide. Les sociologie posmodernes : qui ont tendence à induire une posture relativisme en posmoderne, auniveau hepistémologique. Partie1 : Norbert Elias : précurseur pour ses approches , 20 ème , né en 1897 mort en 1990, quelqu’un qui a vécu très jeune l’experience de la guerre, il a fait des etudes de medecine et philosophie et puis s’est formé à la sociologie, les influences théorique majeur ça va être la pcycanaliste , il s’est réffugé en angleterrejusqu ‘à la fin de ces jours. Il commence à pratiquer la socio dans les années 30 , il soutient sa thèse en 1933 , elle sera publié qu’en 1939, ses traveaux sont connu en France qu’à la fin de sa vie, dans les années 90 que l’on va decouvrire en France. C’est un sociologue dont la place est difficile à situer pour plusieurs raison : la diversité des sujets abordés, (la musique, la mort, sport,culture…………..). auteur dificil à cerner oil s’interesse aussi à d’autre disciplines, sociologie, histoire ..) , il developpe la sociologie,il utilise les apports d’autres disciplines avec les quelle la sociologie à tendance à poser des barrières , le pcycanalisme, l’histoire, l’économie, la pcychologie et science politique . le faite qu’il cherche l’opposition entre individu et société. A)Analyse du processus decivilisation :(la genèse de l’etat moderne) les caracteristiques : dans sa thèse de doctorat elias s’interesse en matière de posture corporelle dans une perspective historique longue depuis 16ème sciècle, il va prendre un pui sur des precept de savoir vivre de 16 ème sciècle en matière de posture corporelle, il travaille sur des manuels de savoir vivre( exemple comment manger, se cracher……….) . cequi est interessant dans ces manuels c’est l’evolution de ce qui pouvait se faire à l’epoque même si c’est condamné, (maitrise croissante du comportement spontané) . on a passage de contrainte exterieure sans qu’on ait besoin d’expliciter, on trouve une inspiration assez forte d’Elias de pcychanalisme. ( ces individus vont s’imposer ) à une autre contrainte c’est le processus de...
tracking img