St2s crise sanitaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1729 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
En cette période hivernale de nombreuses pathologies augmentent telles que la gastro-entérite et la grippe. De ce fait l’Etat met en place des mesures préventives et curatives afin d’éviter une incidence importante de ces pathologies. Rappelons que le préventif est, selon l’OMS (organisation mondiale de la santé), « l’ensemble des mesures visant à éviter ou à réduire le nombre ou la gravité desmaladies et des accidents »tandis que le curatif concerne l’ensemble des mesures mises en place pour réduire la prévalence d’une pathologie et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes.
On peut alors se demander comment l’Etat gère les crises sanitaires qui ont lieu et de quelles manières.
Pour répondre à cette question, dans un premier temps nous observerons comment l’Etat estpassé du curatif au préventif. Dans un second temps nous étudierons le rôle de l’Etat.

Nous allons donc observer comment l’Etat est passé du curatif au préventif. Tout d’abord nous allons observer la démarche curative dans le temps puis nous étudierons pourquoi la démarche préventive a était mise en place. Tout d’abord, le XIXe siècle est marqué par le développement de la clinique donc des soins.Puis 1945 est période marqué par la reconstruction, l’instauration de la sécurité sociale et le développement des sciences et techniques médicales. La démarche curative devient de ce fait très pondérante et laisse alors de coté la démarche préventive. Les progrès de la médecine sont phénoménaux, de ce fait la médecine se centre sur les soins ainsi que le développement des hôpitaux.
Ce n’estqu’en 1945 que s’esquisse le premier système préventif français. Cette nouvelle construction comporte progressivement la généralisation sur l’ensemble du pays des centres interdépartementaux d’éducation sanitaire, la fondation du Centre national d’éducation sanitaire, démographique et sociale et la commission d’éducation sanitaire du Conseil permanent d’hygiène sociale. Dès lors se succèdent desréorganisations administratives de l’éducation sanitaire, mais l’instabilité des structures a largement contribué à entraver le développement de l’éducation pour la santé. Dans les années 1990, de nouvelles maladies chroniques apparaissent comme le SIDA. Les crises sanitaires sont en pleine essor tel que « Tchernobyl » qui a un effet désastreux sur la santé à cause du nuage radioactive. De ce fait onétait mis en place l’Office de Protection contre les Rayonnements Ionisant (OPRI) et l’Agence Française de Sécurité Environnemental(AFSE). Tout de même, la difficulté de financement des soins fait évoluer les mentalités. Les inégalités de santé sont mal tolérées et les risques sanitaires montrent une nécessaire anticipation en matière de santé publique. De ce fait de nouvelles lois sur les risquesenvironnementaux et la prévention sanitaire sont adoptées. De plus, la démarche préventive repose énormément sur l’éducation à la Santé. L’éducation à la santé concerne l’ensemble des actions pédagogiques visant à délivrer des informations et à modifier des comportements individuels ou collectifs, l’objectif de l’éducation à la santé et de rendre les individus actifs de leur santé. Le milieudes années soixante-dix est une période importante pour l’éducation pour la santé, le Comité français d’éducation pour la santé (CFES) est chargé de mettre en place les premières grandes campagnes de prévention sur le tabac. La visibilité de la santé publique prend alors une dimension originale. La publicité, qui à l’époque n’était pas considérée comme un domaine très respectable et respecté, semettait tout d’un coup au service de la santé. Cette arrivée inopinée, devait s’avérer par la suite comme essentielle pour une communication nationale en santé publique structurée et efficace. Conjointement, le ministère décidait d’attribuer des aides financières pour la création de nouveaux comités régionaux et départementaux d’éducation pour la santé (CRES et CDES).

Nous avons donc pu en...
tracking img