Statistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 59 (14574 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INVESTISSEMENT

Déterminants de la décision d’investir et destination économique des équipements
Antoine Naboulet* et Sébastien Raspiller**
L ’importance relative des différents déterminants traditionnels de l’investissement (demande, profits, contraintes financières et technologiques) demeure imparfaitement connue. Si pendant longtemps la demande est apparue comme le déterminant le plusimportant, des analyses empiriques ont mis en évidence qu’en France la profitabilité des entreprises ainsi que leurs contraintes financières ont, sur les vingt dernières années, influencé significativement le niveau d’investissement. Une approche centrée sur les décisions individuelles d’investissement et s’appuyant directement sur les perceptions des entreprises permet d’offrir un autre point de vue surla hiérarchie des déterminants. D’une part, les déterminants ont des influences asymétriques sur les différentes composantes stratégiques de l’investissement matériel : les perspectives de demande prédominent quand il s’agit d’accroître les capacités de production alors que les facteurs techniques sont plus influents quand il s’agit de rationaliser le processus de production. D’autre part, lesfacteurs réels demeurent les principaux moteurs de l’investissement alors que les facteurs liés au financement n’apparaissent que dans un sens limitatif dans les décisions d’investissement.

* Antoine Naboulet appartenait au moment de la rédaction de cet article à l’IDHE (UMR 8533), École Normale Supérieure de Cachan. ** Sébastien Raspiller appartenait au moment de la rédaction de cet article à laDivision marchés et stratégies d’entreprise de l’Insee. Les auteurs remercient Patrick Corbel pour son important travail préparatoire sur les données. Ils remercient également Didier Blanchet, Richard Duhautois, Hélène Erkel-Rousse, Nicolas Ferrari et Sébastien Roux, ainsi que trois relecteurs anonymes de la revue, pour leurs précieux conseils et commentaires.

ÉCONOMIE ET STATISTIQUE N°395-396, 2006

141

a question des déterminants de l’investissement a connu sur la période récente quelques renouvellements, notamment sur le plan méthodologique. Les difficultés que rencontrent les modèles macroéconomiques pour expliquer les fluctuations de l’investissement sur un horizon dépassant quelques années ont ouvert la voie à de multiples remises en cause. La première concerne l’utilisationdes données agrégées, qui tendent à lisser les fluctuations de l’investissement. Or cette variable est avant tout le fruit de décisions individuelles, caractérisées par la succession de phases d’acquisitions importantes et d’absence de dépenses (Duhautois et Jamet, 2002). S’inscrivant dans ce cadre microéconomique, un deuxième mouvement vise à introduire l’incertitude comme déterminant essentieldu rythme d’investissement des entreprises (1). Enfin, une troisième évolution majeure concerne la prise en compte des interactions entre les décisions réelles et la situation financière des entreprises. Longtemps négligée, au nom de l’indépendance entre décisions réelles et financières (Modigliani et Miller, 1958), cette dimension a concentré une grande part de l’attention des économistes depuisune dizaine d’années. Toutes ces évolutions théoriques ont pour point commun de revenir à une analyse davantage centrée sur le processus de décision des entreprises. Sur le plan empirique, cette tendance s’est concrétisée par l’usage accru des données individuelles. Si cet article s’inscrit dans cette démarche, il se distingue cependant des travaux entrepris précédemment. Il concerne en effetdavantage la décision d’investir que l’investissement lui-même, les déterminants étant envisagés par rapport aux intentions d’investissement des entreprises à un moment donné et non par rapport à leur dépenses réelles ex post. La démarche adoptée ici se concentre sur la phase du processus décisionnel reliant les prévisions des entreprises concernant leur environnement économique à leurs dépenses...
tracking img