Subprimes eu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est clair, pédagogique et complet; félicitations. Vous pouvez visiter le site de l'association AFGE, que je péside, et prendre connaiszsance de nos publications ou prises de position sur cette crise fiancière: www.afge-asso.org Bien cordialement. J.A. MASSIE
Ajouté le 2007-12-28 16:37
Commentaire de synetik :
Merci pour ces explications. Tout est clair maintenant.
Ajouté le2008-09-16 08:03
Commentaire de chadou :
Qu' est ce que le surprime? ce sont des prêt immobiliers accordés à des ménages aux revenus modeste.
Ajouté le 2008-10-01 00:10
Commentaire de Olive :
Merci pour ces expliations,mais je ne comprends pas pourquoi les biens immobiliers valaient moins que la valeur d'achat! Comment cela peut etre possible ? Si j'achete une maison 100 000 E je la revendsforcement au moins le prix qu'elle me coute !
Ajouté le 2008-10-06 22:16
Commentaire de Lionel :
Des subprimes à la crise financière, explications. http://www.babylon.fr/crise_boursiere/
Ajouté le 2008-10-13 11:14
Commentaire de Benoît :
Réponse à Olive: Quand vous achetez un bien immobilier, c'est en principe pour le garder un certain temps, souvent les acheteurs ont recours a un crédit, crédithypothécaire quand la banque prend une hypothèque sur le bien, ou bien crédit garanti par une caution mutuelle ou autre... Si l'emprunteur n'arrive pas à payer c'est la caution qui prend le relai, si la garantie est hypothécaire alors le bien sear vendu et la banque se rembourse sur le prix de la vente... sauf que quand vous êtes pressé de vendre on baisse le prix pour accélerer la vente... c'estpas grave quand c'est une opération isolée ...due au divorce, au chômage ... mais ce qui s'est passé aux Etats-Unis c'est dû non à une cause individuelle mais a la hausse des taux d'intérêts, car aux Etats-Unis les prêts sont essentiellement à taux variables donc un grand nombre d'emprunteurs modestes se sont retrouvés brusquement dans l'impossibilité de rembourer leur emprunts, donc un grandnombre de biens se sont retrouvés sur le marché en même temps: c'est çà qui a crevé la bulle, donc suivant la loi de l'offre et de la demande, beaucoup d'offre, peu de demande donc les prix baissent... donc on vend au-dessous du prix d'achat... Le nombre d'affaires de ce genre a généré la crise... La suite est très bien expliquée.
Ajouté le 2008-10-23 19:04
Commentaire de danis adonis :
Merci pources explications qui sont très claires. Mais que dites vous de ceux qui disent que la crise a aussi ses racines dans la guerre en Irak et en Afghanistan. Selon eux , les dépenses énormes de cette guerre n`étaient pas prévues. Merci
Ajouté le 2008-10-29 11:08
Commentaire de chocapic :
uck en force mia
Ajouté le 2008-11-21 09:54
Commentaire de mavrick :
Message pour Lionel: J'aimeraisconnaître le nom du logiciel pour faire le type de présentation que vous nous suggérer à Babylon.fr...si vous le savez!
Ajouté le 2008-12-06 17:41
Commentaire de vaness :
merci pour cette explication, c'est beaucoup plus claire maintenant. attendons la suite des évènements de cette crise maintenant!
Ajouté le 2008-12-09 20:03
Commentaire de KEYSHA :
merci c'est un peu plus clair maitenant mais j'aipas trop bien compris ce qu'est un "krach boursier"
Ajouté le 2008-12-22 17:56
Commentaire de jemma :
Les titres "toxiques" sont, au fond, des produits parmi bien d'autres au portefeuille des banques. Je pense à l'alternative suivante : 1) les banques seraient effectivement asséchées par la mévente des titres (qu'elles savent)toxiques : dans ce cas, comment croire que ces établissementsbancaires de première grandeur puissent conditionner leur pérennité par la vente de produits qu'elles savent funestes ? Par exemple, croyez-vous possible qu'un constructeur automobile puisse conditionner sa survie par la production de voitures dangereuses ? 2) il y a bien problème avec les titres toxiques, mais pas au point de mettre en danger les banques qui ont d'autres productions : il y a donc...
tracking img