Sujet probable bac francais 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1134 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les sujets les plus probables
Inscrit au programme de français depuis 2007, le roman et ses personnages est un classique. Et même s’il est tombé en 2010 pour les S-ES, ce sujet peut très bien revenir. "Cet objet d’étude incontournable exige d’avoir lu et étudié des auteurs fondamentaux du XIXe, comme Stendhal, Balzac, Flaubert et Zola, jusqu’au nouveau roman (Duras, Sarraute) en passant parCéline. Et de faire appel à ses souvenirs de collège", note Caroline Reys, professeur de français au lycée Ribeaupierre à Ribeauvillé (68). "Il faut avoir au moins 4 grands romans classiques plus une dizaine de personnages en tête, indique à son tour Alain Gluckstein, enseignant au lycée Jean-Jaurès à Montreuil (93), et l’élève a le droit de citer Houellebecq, s'il l’a lu…"

Pour sa part SophieSaulnier, enseignante au lycée d’Argenteuil (95) et auteur de Livre & Clic français (Éditions Hatier), estime qu’il "n’y a pas d’œuvre obligatoire. Le correcteur attend de l’élève qu’il propose une lecture personnelle en fonction de ses lectures, même d’auteurs contemporains et vivants, comme Patrick Modiano, Philippe Claudel ou JMG Le Clézio."

Cette année, la poésie est plébiscitée. "Depuis letemps que l’on attend ce sujet…", remarque Sophie Saulnier à Argenteuil. Les enseignants citent quelques références-clés : Baudelaire en tête, mais aussi Rimbaud, Apollinaire, suivi de Hugo, d'Eluard, d'Aragon ou encore de Char. "Ce thème inquiète souvent les lycéens, notamment par sa brièveté. Comment écrire 2 copies doubles pour commenter 12 ou 14 vers ?", ironise Sophie Saulnier, qui rappelle quepour s’en sortir, l’essentiel est d’avoir un bagage technique solide, c’est-à-dire de savoir parler de versification, de métaphore, d’image, de rythme… "Il faut entendre un poème, souligne Caroline Reys, du lycée Ribeaupierre à Ribeauvillé. C’est la musicalité qui est importante, mais attention à ne pas se réfugier derrière les figures de style à commenter. Ce qui est attendu, c’est de rendrecompte de leur charge signifiante." Même remarque d’Alain Gluckstein, enseignant à Montreuil : "Expliquer un poème, ce n’est pas aligner une suite de remarques techniques, mais c’est mettre en rapport une forme et un contenu."

Autre objet d’étude toujours placé en pole position des probabilités et réservé aux L : l’autobiographie. Certains enseignants jugent que cette thématique est un classique,avec des œuvres obligées, comme les Essais de Montaigne, Les Confessions de Rousseau, les Mémoires de Chateaubriand. Sophie Saulnier, à Argenteuil, ose un pronostic : "Cet objet n’existera plus l’année prochaine. Pourquoi ne pas finir avec ce sujet très littéraire… pour les L, qui doivent être capables de différencier les différentes formes d’autobiographie : mémoires, journal intime,autofiction…"

Pensez à réviser aussi…
Pour le thème de l’argumentation, les pronostics sont ouverts. Ce sujet est réputé très adapté aux profils des élèves de ES et de S, mais il est déjà tombé en 2010. Quant aux L, ils n’y ont encore jamais été confrontés… Caroline Reys, de Ribeauvillé, estime que "cet objet a de fortes chances de retomber, car il permet d’associer tous les genres". Alice Fauchon,enseignante de français au lycée Turgot à Paris, estime pour sa part que "cet objet est un peu délicat à traiter, car on retombe toujours sur les mêmes auteurs des Lumières, notamment Voltaire, Rousseau, Diderot et Montesquieu."

Objet d’étude particulièrement adapté aux littéraires : les réécritures. "Ce thème invite à jouer avec les références, à faire un travail d’invention ; on est vraiment dansla littérature", indique Alice Fauchon.

Le théâtre, qui est sorti en 2009, ne doit pas pour autant être négligé. Quelques sujets sont des références obligées : Molière, bien sûr, mais aussi le drame romantique (Victor Hugo, Alfred de Musset…) et le théâtre d’après-guerre, de Ionesco à Beckett en passant par Sartre et Camus. "Il faut au moins connaître 2 tragédies classiques, 2 drames...
tracking img