Tartuff

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I / LA DOUBLE PERSONNALITE DE TARTUFFE

1) Un irréprochable dévot

Tartuffe est avant tout un dévot. Dès son entrée en scène, on peut déjà relever le vocabulaire de la dévotion dans sa premièreréplique : « Priez » , « Ciel » , « illumine » , « aumônes » , « partager » , « deniers ». Tartuffe apparaît donc pour la première fois devant le spectateur comme un personnage généreux et avant toutcomme un bon chrétien.
De plus, le premier vers, « Laurent, serrez ma haire avec ma discipline », montre que Tartuffe s’inflige lui-même des souffrance, ce que font les croyants pour se punir despêchés qu’ils ont commis.
Il apparaît également comme un bon chrétien lorsqu’il prie Dorine de couvrir son sein qu’en saint homme, il ne peut pas se permettre de voir.
Cependant, on peut observer quele mouchoir qui lui tend alors est en opposition avec la haire et la discipline évoquées en début de scène ; c’est une des nombreuses contradictions du personnage de Tartuffe, qui se révèle être bienhypocrite.

2) Un acteur hypocrite

L’attitude de Tartuffe apparaît comme hypocrite. D’une part, la...
I / LA DOUBLE PERSONNALITE DE TARTUFFE

1) Un irréprochable dévot

Tartuffe est avanttout un dévot. Dès son entrée en scène, on peut déjà relever le vocabulaire de la dévotion dans sa première réplique : « Priez » , « Ciel » , « illumine » , « aumônes » , « partager » , « deniers ».Tartuffe apparaît donc pour la première fois devant le spectateur comme un personnage généreux et avant tout comme un bon chrétien.
De plus, le premier vers, « Laurent, serrez ma haire avec madiscipline », montre que Tartuffe s’inflige lui-même des souffrance, ce que font les croyants pour se punir des pêchés qu’ils ont commis.
Il apparaît également comme un bon chrétien lorsqu’il prie Dorinede couvrir son sein qu’en saint homme, il ne peut pas se permettre de voir.
Cependant, on peut observer que le mouchoir qui lui tend alors est en opposition avec la haire et la discipline évoquées...
tracking img