Tartuffe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1911 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TARTUFFE, ACTE III, SCÈNE III, vers 933 à 960.

TARTUFFE (À ELMIRE) 933 935 15 L’amour qui nous attache aux beautés éternelles N’étouffe pas en nous l’amour des temporelles ; Nos sens facilement peuvent être charmés Des ouvrages parfaits que le Ciel a formés. Ses attraits réfléchis brillent dans vos pareilles ; Mais il étale en vous ses plus rares merveilles. Il a sur votre face épanché desbeautés Dont les yeux sont surpris, et les cœurs transportés, Et je n’ai pu vous voir, parfaite créature, Sans admirer en vous l’auteur de la nature, Et d’une ardente amour sentir mon cœur atteint, Au plus beau des portraits où lui-même il s’est peint. D’abord j’appréhendai que cette ardeur secrète Ne fût du noir esprit une surprise adroite ; Et même à fuir vos yeux mon cœur se résolut, Vous croyantun obstacle à faire mon salut. Mais enfin je connus, ô beauté toute aimable, Que cette passion peut n’être point coupable, Que je puis l’ajuster avecque la pudeur, Et c’est ce qui m’y fait abandonner mon cœur. Ce m’est, je le confesse, une audace bien grande Que d’oser de ce cœur vous adresser l’offrande ; Mais j’attends en mes vœux tout de votre bonté, Et rien des vains efforts de mon infirmité ;En vous est mon espoir, mon bien, ma quiétude, De vous dépend ma peine ou ma béatitude, Et je vais être enfin, par votre seul arrêt, Heureux, si vous voulez, malheureux, s’il vous plaît.

940 20

945 25

950 30

955 35

960

Étude succincte de la première tirade de Tartuffe. Qu’y a-t-il d’intéressant à commenter dans ce passage à propos 1°) du lexique ?, 2°) de l’énonciationpronominale ? et 3°) de la rhétorique hyperbolique ? 1°) Lexique habilement mêlé de la déclaration amoureuse, du corps ou du bonheur terrestre, et de la dévotion, de la vertu, ou de la foi, mélange donné dès le début de la tirade avec les deux mots-clés qui riment, la répétition explicite du terme « amour », et la répétition implicite du terme « beauté(s) » : « L’amour qui nous attache aux beautéséternelles / N’étouffe pas en nous l’amour des temporelles ; ». Vocabulaire de l’amour physique et de la passion : « L’amour », « beautés », « l’amour », « sens », « charmés », « attraits », « merveilles », « votre face », « beautés », « les yeux », « les cœurs », « transportés », « voir », « admirer », « amour », « mon cœur », « ardeur », « mon cœur », « ô beauté toute aimable », « passion », « mon cœur», « ce cœur », « mes vœux », « mon espoir, mon bien, ma quiétude », « ma béatitude » et « Heureux ». Vocabulaire de la religion, de la morale : « éternelles », « ouvrages parfaits », « le Ciel », « créature », « l’auteur de la nature », « lui-même », « noir esprit », « mon salut », « coupable », « pudeur », « je le confesse », « l’offrande », « bonté » et « infirmité ».

Des mots servent de pontentre les deux lexiques, car ils peuvent appartenir aux deux domaines, avec une ambiguïté intéressante pour certains d’entre eux : « l’amour », « ouvrages parfaits », « parfaite créature », « admirer », « coupable », « je le confesse » et « l’offrande ». Un autre lexique apparaît important, celui de la réflexion : « D’abord j’appréhendai […] », « […] mon cœur se résolut, », « Vous croyant unobstacle […] », « Mais enfin je connus […] » et « Et c’est ce qui m’y fait abandonner mon cœur. ». Donc on peut en conclure simplement que Tartuffe est très habile, donne l’impression d’avoir mûrement réfléchi et pesé ses mots, et se dévoile tout en restant dans une posture prudente, car à tout moment ses paroles peuvent être ramenées à une intention bien-pensante, du moins jusqu’au vers 955, où ildemande explicitement à Elmire de décider de son bonheur.

TARTUFFE (À ELMIRE) 933 935 15 L’amour qui nous attache aux beautés éternelles N’étouffe pas en nous l’amour des temporelles ; Nos sens facilement peuvent être charmés Des ouvrages parfaits que le Ciel a formés. Ses attraits réfléchis brillent dans vos pareilles ; Mais il étale en vous ses plus rares merveilles. Il a sur votre face...
tracking img