Tartuffe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1915 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
« Tartuffe ou l'Imposteur »
de Molière

Littérature française : analyse de l'œuvre
04.12.12
Index
1. L’auteur…………………………………..2
2. L’œuvre………………………………….2,3
3. Le contexte historique littéraire…….3
4. Analyse de l’œuvre : la préface……3,4
5. L’argument……………………………….4,5
6. Analyse des personnages………………………… 5,6,7
7. Analyse de l’œuvre……………………..7,8
8.Bibliographia……………………………9

1. L’auteur.
Jean-Baptiste Poquelin «Molière» (1622-1673) est l'auteur le plus important du théâtre classique français.
Il connaissait les thèmes de la littérature classique mais, dans ses œuvres il se base principalement sur ​​l'observation de la réalité. Très vite, il a fondé sa propre compagnie du théâtre dans laquelle il a combiné son travail d'acteur avecl'auteur. Il a été protégé par le roi Louis XIV et son frère. Il a adopté le pseudonyme de «Molière» parce que le travail de l’acteur était considéré comme déshonorant et il ne voulait pas ternir le nom de sa famille. Ses débuts en tant qu'acteur et directeur du théâtre étaient très durs. L'objectif du théâtre de Molière était, critiquer tout comportement qui s'écarte des canons établis sociales etesthétiques.
2. L’œuvre.
Le Tartuffe ou L'imposteur (1664) est le premier grand œuvre de Molière. La comédie, écrite en vers, se compose d'une préface et cinq actes. C’est une histoire d'un hypocrite qui, par la fausse piété, a l'intention de faire fortune sur la crédulité d'Orgon, un riche propriétaire terrien, marié et père de deux enfants.
Les premières représentations de cette œuvre,cependant, ont été marquées par la controverse. Le 12 mai 1664 une première version de la pièce, a été représentée pour Louis XIV. Cette œuvre a irrité beaucoup les dévots pour leur contenu. Il a ensuite été interdite pendant cinq ans, selon eux pour une attaque frontale contre la religion jusqu'à le 1669, quand le roi a finalement autorisé la représentation, cette a été réalisée avec grand succèschaque année jusqu'à la mort de Molière. Au moment quand il a été interdit, des lectures ou des spectacles privés étaient représenté, qui d'ailleurs, ont également été «condamné» par l'église (l'archevêque de Paris a menacé d’excommunier à tous ceux qui représentaient ou écoutaient l’œuvre).
On a beaucoup écrit sur ​​les diverses intentions de Tartuffe de Molière, mais il semble clair que leprincipal objet de sa critique est la figure du faux dévot. Depuis le début du XVIIe siècle le dévot est devenu un important type social en France, qui avait beaucoup d’influence sur la politique et sur les décisions du roi.
3. Le contexte historique littéraire.
Le XVIIe siècle est un grand siècle du théâtre de la littérature universelle. En fait, c'est une période de maxime éclat connu commele Siècle Grand, en raison du grand nombre d'auteurs qui écrivent à la fois, comme le fabuliste Jean de La Fontaine, Madame de Lafayette avec le roman » La Princesse de Clèves », etc.
Le théâtre se compose en respectant des normes fixes (règle des trois unités, la séparation de la tragédie et de la comédie, etc.).
D'un point de vue purement historique, il y a plusieurs événementsimportants, tels que la victoire de l'Angleterre sur l'Invincible Armada espagnole (1588) qui a marqué la consécration de l'hégémonie maritime anglais, la guerre de Trente Ans (1618-1648) et le remplacement de l'hégémonie continentale de l'Espagne à la France.
4. Analyse de l’œuvre : la préface.
Molière dans la préface se plaint des beaucoup des critiques du Tartuffe. Ces critiques prouvent ironiquementque les hypocrites sont les personnes les plus puissantes en France. Dans le reste de ses œuvres, les gens «  accusé » ont supporté la critique de ses comédies. Il dit que le pire c’est que ils dissimulent leur but à la cause de Dieu.
Ensuite, Molière présente ses excuses pour avoir accusé les dévots et il dit que c’est très facile de différencier un dévot véritable et un dévot false,...
tracking img