The disertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (301 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Montherlant était un écrivain français du XIXe siècle. Il écrivit de nombreux romans tels que les Bestiaires, les Célibataires ou encore les Jeunes filles. Dans ses pièces dethéâtre, comme la reine morte, le maitre de Santiago ou Port Royal, Montherlant essaie d’instaurer le classicisme. Au cours de sa vie, Montherlant déclara : « Une pièce dethéâtre ne m’intéresse que si l’action extérieur, réduite à la plus grande simplicité, n’est qu’un prétexte a l’exploration de l’homme. » Tout d’abord nous suivrons la thèse deMontherlant, puis enfin nous aborderons un autre point de vue.Montherlant était un écrivain français du XIXe siècle. Il écrivit de nombreux romans tels que les Bestiaires, lesCélibataires ou encore les Jeunes filles. Dans ses pièces de théâtre, comme la reine morte, le maitre de Santiago ou Port Royal, Montherlant essaie d’instaurer le classicisme. Aucours de sa vie, Montherlant déclara : « Une pièce de théâtre ne m’intéresse que si l’action extérieur, réduite à la plus grande simplicité, n’est qu’un prétexte a l’explorationde l’homme. » Tout d’abord nous suivrons la thèse de Montherlant, puis enfin nous aborderons un autre point de vue.Montherlant était un écrivain français du XIXe siècle. Ilécrivit de nombreux romans tels que les Bestiaires, les Célibataires ou encore les Jeunes filles. Dans ses pièces de théâtre, comme la reine morte, le maitre de Santiago ou PortRoyal, Montherlant essaie d’instaurer le classicisme. Au cours de sa vie, Montherlant déclara : « Une pièce de théâtre ne m’intéresse que si l’action extérieur, réduite à la plusgrande simplicité, n’est qu’un prétexte a l’exploration de l’homme. » Tout d’abord nous suivrons la thèse de Montherlant, puis enfin nous aborderons un autre point de vue.
tracking img