Tierra herida

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2595 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. L'histoire

1. Quand le tabac a-t-il été introduit en Europe?

C’est en 1492, lors de son expédition en Amérique que Christophe Colomb découvre le tabac et le rapporte en Europe à son retour. C’est au milieu du XVIe siècle que le médecin de Philippe II d’Espagne commence à le promouvoir comme médicament.
Le tabac arrive ensuite en France en 1556. Ce serait le moine du nom d’André Thevet(1524-1592) qui aurait rapporté un sac de graines afin de les cultiver.
Cependant, le succès du tabac est du indirectement au fils de Catherine de Médicis (La femme d’Henri II), Charles IV qui était atteint d’une violente migraine qu’aucun médecin n’arrivait à guérir. C’est Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, qui ramena le tabac à la cour, ayant entendu les vertus médicales decelui-ci. Il conseilla alors le tabac au jeune Charles IV. Ce fût un succès. Alors la reine se mit à faire la promotion du tabac auprès de la cour.
Plus tard, le tabac en poudre servait également à masquer l’odeur nauséabonde des rues du royaume de France. Le tabac fut donc prisé, c'est-à-dire consommé par inhalation nasale, afin de se soigner mais ensuite, les gens le faisaient par plaisir. Enfin, aprèsla révolution, le tabac, qui était alors réservé aux riches bourgeois, s’est popularisé. Ce n'est que vers 1843, avec le début de l'industrialisation, qu'a été inventée et fabriquée la première cigarette.
En 1629, lorsque ce phénomène commence à se répandre, le Cardinal de Richelieu instaure un droit de douane à l'entrée des frontières car le tabac était encore importé du Nouveau Monde. Puis,une taxe sur le tabac fut instaurée au début du XVIIème siècle et, en 1674, la fabrication et la vente devinrent un privilège royal. La tabaculture devient un monopole, (c'est à dire le privilège de pouvoir, seul, vendre cette plante donc sans aucune concurrence), qui fut confié au siècle suivant à la Compagnie des Indes occidentales alors que la culture du tabac était interdite en Francemétropolitaine en 1719, c'est pourquoi on fit appel aux colonies. À la fin du XVIIIème siècle, la production de tabac par les colonies atteignait 7000 tonnes par an.
C'est bien plus tard, en 1791, que la culture, la fabrication et la vente furent libéralisées par l'Assemblée nationale mais, en 1811, Napoléon rétablit un monopole d'état sur le tabac. A partir de 1816, l'autorisation de culture est donnée,petit à petit, à quelques départements.
Au début du XIXème siècle, la cigarette se répandit à partir de 1842. La consommation continua de s'accroître atteignant, en 1870, 17 millions de cigarettes. En 1926, alors que le nombre de cigarettes vendues annuellement atteignait 10 milliards, le monopole fut confié à une société, la SEIT (Société d'exploitation industrielle des tabacs) qui devint laSEITA (Société d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes) en 1935.

2. A partir de quand l’industrie du tabac s’est-elle développée ?

Louis Nicolas Vauquelin, professeur de chimie de l'École de médecine de Paris isola, en 1909, un principe actif azoté des feuilles de tabac. La nicotine était complètement identifiée quelques années plus tard. Ce n'est que vers 1843, avec ledébut de l'industrialisation, qu'a été inventée et fabriquée la première cigarette. Cette nouvelle forme de tabagisme va marquer le début de l'expansion réelle du tabac.
En 1875, selon une enquête parlementaire française, la consommation de tabac était de 840 grammes par an.
En 1877, la régie Française des tabacs lance les Hongroises, qui deviendront les Gauloises un peu plus tard, le plus grandsuccès du tabac français.
En 1944, l'arrivée des soldats américains venus libérer l'Europe, mâchant leur chewing-gum et fumant leurs cigarettes blondes, s'est accompagnée d'une invasion rapide de l'Europe par les tabacs blonds et les grandes compagnies de cigarettes américaines. La consommation de tabac devient alors planétaire mais à cette époque, elle ne représentait cependant que moins de 5%...
tracking img