Tous les doc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SPINOZA : UNE PHILOSOPHIE A PLUSIEURS VOIX



[in Spinoza, (Philosophique, revue publiée par la Faculté des Lettres de Besançon), éd. Kimé, 1998, p. 5 -22]



Omnia praeclara tam difficilia quam rara sunt, “Toutes les choses remarquables sont aussi difficiles que rares”. Cette phrase souvent citée, Spinoza l’a placée à la fin de l’ouvrage auquel il a travaillé toute sa vie et danslequel il a ramassé sous une forme raisonnée l’essentiel de ce qu’il avait à dire en philosophie, l’Ethique, ou plutôt, pour reprendre le début de son titre complet, Ethica ordine geometrico demonstrata, dont se dégage ainsi pour finir le message suivant : les choses qui valent véritablement la peine qu’on se donne en vue de les acquérir sont précisément inséparables de cette difficulté qui fait toutleur prix, car leur importance découle de leur exceptionnelle rareté. Et c’est pourquoi, poursuit Spinoza, la “voie” (via) de la libération, telle que l’indique la vraie philosophie, est “extrêmement ardue” (perardua), ce qui ne signifie pas pourtant qu’elle soit impossible à découvrir ; mais, pour y parvenir, il faut s’en donner les moyens, c’est-à-dire s’engager dans le processus dont l’ouvragede Spinoza décrit les successives étapes, afin de parvenir enfin au but, qui est l’atteinte d’une vie meilleure.

On pourrait penser en conséquence qu’au nombre de ces choses remarquables qui sont aussi difficiles que rares, il y a précisément l’Ethique de Spinoza, ce grand livre de la philosophie que l’aridité de son exposition paraît rendre au premier abord inaccessible, du moins sans unepréparation appropriée, mais que le fait même qu’il se dérobe à une lecture de première vue rend plus intéressant encore, un peu à la manière dont les choses qui se font désirer n’en paraissent que plus désirables. En effet, si étonnant que cela puisse paraître, l’Ethique se lit, se consomme et se pratique sur fond de désir, la catégorie de désir étant elle-même centrale à la philosophie dont cetouvrage constitue la présentation. Et cette remarque fait entrer tout de suite dans ce qui constitue peut-être le fond de la pensée de Spinoza, et qui l’a amené à écrire précisément une “éthique”, et non une métaphysique, ou une logique, ou une physique ou quoi que ce soit d’autre, à l’exception cependant, et cette exception est notable, d’une politique : à savoir la décision de surmonter un certainnombre d’alternatives abstraites qui empoisonnent l’histoire de la réflexion philosophique, comme celle du rationnel et de l’affectif, celle du théorique et du pratique, celle de l’imagination et de la raison, pour ne pas parler de celle qui oppose la liberté à la nécessité.

Pour le dire autrement, l’Ethique n’est pas seulement un livre sur de grandes questions philosophiques, traitées avec ledétachement spéculatif propre à une réflexion qui, comme on dit, se penche sur ses objets ou sur ses contenus, mais un véritable exercice de pensée, on pourrait parler à ce propos de pratique théorique, dont il ne suffit pas de prendre connaissance de l’extérieur dans une perspective d’information, mais qu’il faut assimiler et en quelque sorte assumer en se l’appropriant, en l’intégrant de manièreactive à son mode de vie. L’Ethique n’est pas un “livre sur” mais un “livre de” : proprement un livre de vie, dont la maîtrise libère son lecteur, en ce double sens qu’elle le libère de certaines illusions et de certaines contraintes, mais aussi qu’elle doit libérer en lui une force, une énergie, dont il ne se savait pas détenteur et qu’il se réapproprie. C’est dans cette perspective que Deleuze,au sujet de Spinoza précisément, a parlé de “philosophie pratique” : une philosophie pratique, ce serait cet effort en vue de parvenir à une vérité qui ne vaut pas seulement pour elle-même, d’un point de vue purement spéculatif, mais s’intègre à un projet éthique de libération dont elle sert la réalisation effective

Allons plus loin encore : avec une telle démarche, nous n’aurions même plus...
tracking img