Tpe la vaccination atteint-t-elle des limites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6942 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TPE 2009-2010
Aujourd’hui pourquoi et comment la vaccination atteint-elle ses limites ?

I- Le système immunitaire
A- Qu’est ce que le système immunitaire
B- Quel est son rôle ?
C-En quoi est-il important au niveau de l’organisme ?

II- Qu’est ce que la vaccination ?
A- L’origine du vaccin
B- Le principe de la vaccinationC-Le vaccin antitétanique : un vaccin efficace contre le tétanos

III- Les limites de la vaccination
A. Le vaccin du VIH
- Les caractéristiques du VIH
- Les limites

B. Le vaccin de la grippe A/ H1N1
- Les caractéristiques de cette maladie
- Les limites

Vacciner consiste à injecter un microbe tué ouaffaibli ou la toxine qu'il produit afin de forcer le système immunitaire à se défendre contre ce microbe.

I – le système immunitaire

A - Qu’est ce que le système immunitaire ?
Le système immunitaire: il s'agit d'un mécanisme de défense qui cherche à détruire les virus, les bactéries et les parasites
Immunité: capacité de l'organisme à se défendre contre des éléments infectieux.
Phagocyte :cellule capable de détruire les microbes en les digérant.
Vésicules : cavité, petit sac membraneux, par ex les vésicules biliaires (niveau du foie).

Le système immunitaire est un élément essentiel à notre survie.
Les cellules immunitaires dans le sang sont les globules blancs, encore appelés les leucocytes.
On distingue 3 grandes familles de leucocytes :
-Les granulocytes : celluleayant un noyau formé de plusieurs lobes (partie arrondie), et un cytoplasme riche en inclusions notamment en vésicules de phagocytose.
-Monocytes grosses cellules phagocytaires avec un noyau le plus souvent en forme de fer à cheval.
-Lymphocytes : cellules présentant un gros noyau globuleux entouré d’un mince film cytoplasmique.

[pic]
Les principales cellules immunitaires dans le sang

Ilexiste de catégories de lymphocytes différents : les lymphocytes T et les lymphocytes B.
Ils ont le même aspect au microscope, mais présentent pourtant une différence, celle de la présence de molécules spécifiques sur leur membrane.

T est l’abréviation de thymus, organe dans lequel le développement des cellules T s’achève. Ils sont responsables de l’immunité cellulaire : les cellules (bactéries, cellules cancéreuses) reconnues comme étrangères (autres que celles que les cellules T ont appris à tolérer lors de leur maturation) sont détruites par un mécanisme complexe.

B est l’abréviation de « bourse de Fabricius », un organe des oiseaux dans lequel les cellules B arrivent à maturité, et non celle de la moelle osseuse dans laquelle les cellules B sont produites chez tous les autresvertébrés. Ces cellules B sont également appelées burosytes qui ont pour rôle de fabriquer des immoglobulines appelés anticorps : ils sont donc responsables de l’immunité humorale (par opposition à immunité cellulaire). Pour être actifs, d’autres globules blancs tels que les macrophages doivent présenter des fragments d’antigène, afin qu’il se différencient en plasmocytes. Ces lymphocytes possèdentplus de vésicules de Golgi, qui permettent de fabriquer des anticorps en masse, afin de neutraliser efficacement les antigènes. Les plasmocytes sont donc des lymphocytes B activés et capa les de produire des anticorps dirigés contre l’antigène activateur. Les lymphocytes B sont des cellules participant à la réponse immunitaire spécifique, c'est-à-dire qu’un lymphocyte B donné ne peut réagir quecontre un antigène précis.

Le système immunitaire est fait d’un système d’interactions complexe qui met en œuvre différents organes, cellules, et substances. La majorité des cellules immunitaires se trouvent dans les organes lymphoïdes.
o La formation des cellules de l’immunité a lieue dans la moelle rouge des os et le thymus (glandes situés au niveau du coup). Ce sont les organes...
tracking img