Tpe sur areva

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TPE :

Areva

Notre TPE portera sur le groupe français Areva, champion du nucléaire mondial. Nous pourrons alors nous demander comment l'entreprise Français Areva a-t-elle pu réussir a se développer et a s'exporter dans le monde, tout en gardant son savoir-faire dans nos régions malgré une mauvaise image de ce secteur d'activité. Nous nous intéresserons tout d'abord a l'entreprise enelle-même, à savoir, a partir de quoi le groupe s'est formé ou encore comment ses différentes filiales s'organisent. Nous verrons ensuite que le groupe Areva possède une stratégie économique qui lui est propre, avec des lieux d'implantation choisis, nous verrons alors l'exemple local de l'usine d'Aix-les-bains, nous constaterons alors que c'est une entreprise nationalisée, puis analyserons son chiffred'affaire et sa place dans l'économie mondiale, sa stratégie face à la concurrence puis nous finirons par nous intéresser à son ouverture au marché de l'écologie.

Cependant, avant de s’intéresser au groupe, en lui-même, nous nous poserons une question primordiale : Qu’est-ce que l’énergie nucléaire, et surtout, comment est-elle créée ?

L’énergie nucléaire résulte de la fission de noyauxatomiques, ce qui crée de la chaleur. Une partie de cette chaleur est alors transformée en électricité (de l’ordre de 30 à 40%). L’électricité est la principale utilisation du nucléaire dans le domaine civil.
La transformation s’effectue dans une centrale nucléaire, dans laquelle on trouve un, ou plusieurs réacteurs nucléaires dont la puissance peut varier de quelques mégawatts à plus de 1500 mégawatts(c’est le cas de la centrale Soviétique RBMK étant à l’origine de la catastrophe de Tchernobyl). Le futur « Réacteur Pressurisé Européen », le réacteur EPR devrait, quant à lui, atteindre la puissance record de 1600 mégawatts

Schéma de fonctionnement d'une usine nucléaire.

Areva est la première entreprise mondiale dans le secteur nucléaire. Elle est née en 2001 de la fusion des entreprisesCEA-Industrie, Cogema et de Framatome. Le capital est détenu à 79% par le Commissariat à l’énergie atomique, établissement public de l’État, par l’État lui même à hauteur de 5,2 %, par la Caisse des dépôts et consignations à 3,6 %, par l’établissement public Erap 3,2 %, par l'entreprise publique EDF 2,4 %, par les salariés, à environ 0,8 %, par Total à 1 % et Calyon à 0,8 %, le petit solde étantcoté en bourse sous forme de certificats d’investissement. Le capital de cette entreprise reste donc quasiment entièrement public, malgré le souhait de sa présidente d’une ouverture du capital pour faciliter des financements et notamment la croissance externe.
Comme c’est une grande entreprise, elle est organisée en plusieurs filiales dont voici la présentation :

-Areva Nuclear Cycle (NC) :Anciennement Cogema, cette filiale est spécialisée dans le cycle du combustible nucléaire c'est-à-dire que c’est elle qui s’occupe de l’extraction, de la mise en opération, de la destruction et ou du recyclage du combustible nucléaire mais aussi du démantèlement et de l’assainissement d’installation. C’est une filiale très importante du groupe qui regroupe près d’un tiers des activités du groupe.Elle emploie près de 19 000 salariés et est présente dans plus de 30 pays. Elle représente 31% du chiffre d'affaires consolidé d'Areva en 2009.

Areva Nuclear Power (NP) : Cette filiale issue de Framatome Advanced Nuclear Power (A.N.P.) est chargée de la conception, de la maintenance et de la modernisation de toutes les centrales construite ou à construire du groupe. Elle appartient elle aussimajoritairement à la maison mère. Elle représente 38% du chiffre d'affaires consolidé d’Areva en 2009.

Areva TA : Anciennement Technicatome, cette filiale est entièrement porté sur la recherche en matière de propulsion nucléaire notamment pour les sous-marins et les porte-avions militaire. Mais elle tente aussi de se développer dans l’ingénierie du nucléaire civil. C’est un nouveau marché...
tracking img