Traite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le traité sur la Tolérance, composé de 25 chapitre, de Voltaire est parut en 1763. Ce traité découle essentiellement de l’affaire Calas. Une affaire publique qui ne laissa point indifférent les grands penseurs de ce siècle, les philosophes des Lumières. En 1961, au cœur de la ville très catholique de Toulouse, un bon père de famille protestante, Jean Calas, marchand de tissu, fut accusé dumeurtre de son fils Marc Antoine converti au catholicisme. Jean Calas fut publiquement roué, étranglé puis brûlé sur le bûcher. Voltaire compris que l’intolérance était au cœur du débat, il proclama haut et fort l’innocence de Calas. Le jugement du parlement de Toulouse fut cassé et le cas rejugé. Jean Calas est réhabilité en 1965, Voltaire continua ensuite de s’engager afin que les biens de la familleCalas soient restitués et que le parlement de Toulouse fasse amende honorable.
Indignés par de tels comportements et une justice sans fondement, Voltaire avec un engagement sans égal, met ici sa plume au service de la tolérance.
A travers cet ouvrage Voltaire retrace l’Histoire du fanatisme et des fanatiques, mais l’objectif principal de cette lecture reste la tolérance. L’affaire Calass’inscrit dans une histoire tragique celle de la Réforme et des guerres de religion qui mirent la France au carnage, de toutes les querelles qui opposèrent les ordres monastiques, les jésuites et le clergé séculier, les ravages des conversions forcées, de la violence de l’église. Dans une célèbre prière, Voltaire en appelle à Dieu et à l’humanité pour que la concorde règne enfin entre les hommes.
Lareligion reste un élément essentiel dans toutes les sociétés quelles qu’elles soient, elle rend l’homme responsable devant une divinité, mais la religion sous la forme dérivé qu’est le fanatisme ne constitue t-elle pas un danger à la tolérance. Et si la tolérance résidait dans l’humanisme, alors le monde a-t-il un avenir sans tolérance ?
Pratiquer la tolérance et vivre en paix l'un avec l'autredans un esprit de bon voisinage, et plus de deux cents ans après que Voltaire eut mené une bataille philosophique passionnée contre l'intolérance religieuse, le sectarisme et l'injustice qu'elle légitimait, est ce possible? La tolérance peut elle s’apprendre ? (Un multiculturalisme pacifique)

L’intolérance et le fanatisme religieux (discours de Kofi Annan 08/2000)

Le fanatisme est une formed'intolérance extrême qui pousse à la persécution de l'altérité sous toutes ses formes. Ce terme a été traité par Voltaire, qui soutient que la philosophie est le seul remède au fanatisme : « Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pourdes prophéties, est un enthousiaste ; celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »
11/09/2011 :
Fanatisme chrétien exemple
Transition : Les fanatiques ceux qui donnent la mort à des innocents méritent-ils la peine de mort ?
L’abolition universelle de la peine de mort, un espoir sans fin (des délits et des peines de Beccaria)
Les Lumières : nul ne mérite lamort, la justice ne doit pas tué

Robert Badinter, alors ministre de la justice sous Mitterrand en 1981, proclama l’abolition de la peine de mort dans la démocratie française, car la France doit se distinguer des pays totalitaires où la peine de mort est une réalité
« Si les passions ou la nécessité de faire la guerre ont appris à répandre le sang humain, les lois, dont l'objet est d'adoucir lesmoeurs, ne devraient pas au moins multiplier cette barbarie ».
Cesare Bonesana, marquis de Beccaria

Loi du 9 octobre 1981 portant sur l’abolition de la peine de mort :
La vie n'appartient qu'à Dieu, et c'est pourquoi il est écrit : "vous ne tuerez point".Quand la loi tue, elle n'inflige pas un châtiment, elle commet un meurtre.
Le Livre du peuple. 1837. Félicité de Lamennais
« Il vaut...
tracking img