Un amour de swann proust

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1774 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé :
Marcel Proust né en 1871, est un auteur majeur qui marque le début du XXe siècle. S’éloignant totalement du réalisme, très répandu à la fin du XIXe siècle mais aussi du surréalisme, Proust n’a écrit qu’une seule somme monumentale, À La Recherche du Temps Perdu . Dans cette fresque, le lecteur se lie aux personnages qu’il trouve souvent pendant la lecture , il voitle monde a travers eux et seulement eux qui le fait vivre des émotions et des sentiments tels que la jalousie ,Proust voulait montrer la vie de tous les jours, il cherchait à comprendre la vie telle qu’elle est, d’étudier des situations comme l’amour. Le texte étudié ici est un extrait de Un Amour de Swann, premier volume du «cathédrale » de Proust qui n’a pas vraiment reçu un succès après sapremière publication en 1913.Il décrit la scène dans laquelle Swann, un élite exprime sa forte jalousie envers sa bien-aimée, Odette de Crécy ,une courtisane. Après être partie, sous prétexte d’une fatigue souffrante, Odette fut espionné par son amant qui avait un fort sentiment qu’elle le trompe. Swann met toutes ses hésitations à part et tape à la fenêtre, un homme qui ouvre mais c’était juste leprotagoniste qui se trompe de maison. On peut alors ici demander la question, en quoi cette scène présente un amoureux type de tous les siècles ?cette question sera traitée en deux parties ,dans un premier temps nous discuterons l’amoureux par excellence et dans un second temps ,nous nous pencherons sur la situation stéréotypique.
Dans sa fresque, Proust n’avait pas pour but de montrer lasociété comme faisait Balzac. L’article indéfini dans le titre Un Amour de Swann insiste bien qu’il n’y a pas vraiment des actions dramatiques, il ne parle pas de L’amour extraordinaire de Swann, c’est une histoire d’amour comme d’autre pleine de jalousie, de confusion. Alors Proust a travers une vision interne fait paraitre l’état d’âme du héros .D’abord à travers l’utilisation du pronompersonnel « il », qui permet une écriture de l’introspection, alors le lecteur regarde la vie travers une seule personne, Swann . Enfin , les marques de subjectivité comme le verbe « sentir », « peut être »,et le mot « volupté »,ainsi que le réseau lexical de l’amour «plaisir, amants, le désir »exprimé même parfois pour designer autre chose que l’amour ,encourage le lecteur a s’identifier au protagonisteet vivre avec lui un moment de jalousie et de confusion que le lecteur pourrait avoir vécu avant. Pour parler de l’amour, il est toujours logique de parler de la jalousie, mais c’est la façon de l’exprimer qui donne a la jalousie de Swann sa complexité, elle est exprimée a travers une introspection. Premièrement le champ lexical de la jalousie « soupçons, espionnent, maladroit, trompant etjaloux » qui est censé passer par l’esprit de du personnage principal montre qu’il est aveugle par cet émotion si forte en lui. Deuxièmement, l’utilisation d’un vocabulaire incompatible avec la jalousie, comme « volupté, passionnait, plaisir immédiat et le désir », montre l’instabilité de l’esprit de l’amoureux envahit par la jalousie. Et troisièmement, les phrases négatives « il n’y avait pas moyen dereculer » et « pour ne pas avoir l’air trop malheureux »et l’emploi des deux adjectifs « jaloux et curieux , suivis de deux adjectifs avec un sens contraire « négligent et gai »,fait apparaitre le contraste entre ce qui sent Swann et sa manière de réagir ,mais aussi montre comment l’amoureux fait dans une telle situation de jalousie en faisant semblant qu’il n’est pas dérangé .Alors ce contrasteentre l’intériorité de Swann et ce qu’il veut apparaitre aux autres , mais aussi ses hésitations ,sa peur et son plaisir qui se mêlent ,mettent en lumière la fatalité d’un amoureux dans une confusion totale. En fait la conjonction de coordination « mais »,insiste sur le fait que Swann souffre d’un esprit chaotique a cause de son amour pour Odette, de même la conjonction « tandis que » met en...
tracking img