Version anglais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Traduction proposée
Il vivait un enfer et ne s’en sortirait jamais
- Je t’aime mais je crois que je suis mourant.
C’est ce qu’il lui dit en entrant par la porte de derrière. Puis il fit demi touret ressortit.
Maeva pensa qu’il la quittait. C’est ce qu’il avait dit la veille au soir. Jusqu’à ce qu’elle
voit sa façon de marcher. Alors cela devint une certitude : il était mourant. A le voirs’éloigner de la porte, sortir dans le jardin, on aurait qu’il avait été poignardé. Il était
neuf heures passées mais il faisait encore assez jour en ces premiers jours de septembre. Il
lui tournait ledos et avançait tout courbé, rapidement, de biais, les mains crispées sur
quelque chose – son ventre.
La porte de derrière était coulissante, en verre. Elle le regarda s’éloigner dans le jardin.Elle attendait qu’il tombe. Elle attendait de voir le sang.
Mais il ne tomba pas.
- Tu vas bien ?
Elle resta devant la porte.
- Jim ?
Il était arrivé au fond du jardin. Le soleil se couchait,derrière le haut mur de clôture. Il
était dans l’ombre, recroquevillé, il bougeait encore. Elle le voyait maintenant ; il
revenait.
- Tu te sens bien ?
Elle s’approcha de lui.
- Non, dit-il
- Quit’a poignardé ?
- Quoi ?
Il regarda ses mains, la façon qu’il avait de se tenir le ventre.
Il n’y avait pas de sang. Elle le voyait bien. Et cela signifiait quelque chose de pire, de plus
grave –d’interne.
- On ne m’a pas poignardé, dit-il.
- Qu’est-ce qui ne va pas ?
- Je suis en train de mourir, dit-il. Je ne sais pas.
Il ne pouvait pas se redresser ; il n’essaya pas. La douleur étaitincroyable ; oui,
littéralement incroyable. Il fallait qu’il bouge, qu’il ne cesse pas de bouger ; c’est tout ce
qu’il savait.
- Est-ce que j’appelle un médecin ?
Elle s’entendit prononcer ces mots et serendit compte que ça avait l’air idiot.
- Ou une ambulance, Jim ?
Il s’éloignait de nouveau, retournait au fond du jardin, courbé en deux. Il ne répondit
pas. Il ne s’était pas senti bien...
tracking img