Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1786 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
2/ Victor Hugo, dans sa préface de la pièce Cromwell, critique le classicisme et revendique son appartenance au romantisme dans un texte que l'on peut décomposer en trois idées principales.
Dans une première partie, Victor Hugo, raille la règle des trois unités qui pour lui
marque le manque d'originalité du classicisme. En effet, d'après Victor Hugo, l'unité de lieu est celle qui montrece manque d'originalité, puisque tout est attendu par le spectateur: « Le poète oserait il assassiner Rizzio ailleurs que dans la chambre de Marie Stuart ». De plus mêlé à l'unité de temps cette règle, ne fait que former « les barreaux d'une cage » toute action ayant sa durée propre, on ne peut imposer une durée similaire à toutes. Enfin, la l'unité d'action est pour lui toute aussi inutile, cartant que les différentes intrigues son intelligemment subordonnées au tout, et gravitent toutes vers l'action centrale, cette règles ne devrait pas avoir à exister. Ainsi, dans une première partie de sa préface de Cromwell, Victor Hugo revendique principalement l'originalité qu'ouvre le romantisme, et sa diversité comparée au classicisme dont il critique la règle des trois unités.
Dans unedeuxième partie de sa préface, Victor Hugo, commence en une éloge du théâtre dans son ensemble qui pour lui constitue un art « presque divin », où l’on crée comme on peut ressusciter, où l’imagination est maîtresse, dans un monde d’harmonie. Puis il loue le drame, qui est d’après lui ce qui rempli au mieux, le but multiple de l’art, étant riche dans son contenu, où la nature est puissammentdéveloppée, dans son action, ou dans l’horizon donné au spectateur. Puis il conclut cette deuxième idée, en expliquant comment doit se faire un drame, soit non pas comme quelque chose de conventionnel où a été ajouté quelques touches locales, mais comme quelque de profond, dont le drame est imprégné.
Enfin, dans une dernière partie, Victor Hugo continue son éloge du drame, qui est un art tel« Protée », qui peut tout exprimer, changer de forme, que se soit passant par le tragique pour ensuite se diriger vers le comique, tout en changeant de style d'écriture: « du sublime au grotesque », soit un art aux  « milles formes » où tout est permis. Puis il va rappeler ce que le théâtre doit et ne doit pas faire, soit se dépouiller de « tout amour propre, toute exigence, toute coquetterie. », et êtrecapable de tout transmettre au spectateur quoique se soit, dans que le poète ne fasse la fine bouche. Il va ainsi continuer l'éloge du romantisme, qui est pour lui, un art capable de tout dire et cela sans pudeur, car selon lui le but du théâtre est de pouvoir tout transmettre au spectateur, en se débarrassant de toutes les choses inutiles.
Dans sa préface de Cromwell, Victor Hugo fait doncun blâme du classique et l’éloge du romantisme, qui est constitué d’originalité et de liberté, et non de conventions sans réalité comme dans le classique.
( Préface tirée du livre Littérature, textes et documents XIXème siècle, de Dominique Rincé et Bernard Lecherbonnier, pages 124/126/127 )

3/Le « mal du siècle », a été un vague malaise ressenti lors du 19ème siècle qui dénote un sentiment denostalgie. Ressenti par plusieurs auteurs de cette période romantique, il implique différents sentiments, tel une frustration du vouloir-vivre de la génération d’après 1815, une mélancolie introspective, un culte du moi, une complaisance dans la souffrance, un repli sur soi ou encore un conflit entre les obstacles sociaux et les aspirations des individus. Cette expression a probablement étéemployée pour la première par Lamenais mais elle sera surtout reprise par Musset dans son livre : La confession d’un enfant du siècle

4/Biographies :

François-René vicomte de Chateaubriand ( 1768-1848 ), fut un écrivain français royaliste très actif. Il fit de nombreux voyages tel aux Amérique ( 1791 ) ou à Londres (1793 ), eut un rôle important dans la Restauration et participa activement...
tracking img