Victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (476 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Jeunesse :
Également primé par l'académie, Victor Hugo délaisse les mathématiques, pour lesquelles il a un goût marqué (il suit les cours des classes préparatoires), et embrasse la carrièrelittéraire. Avec ses frères Abel et Eugène, il fonde en 1819 une revue, « Le Conservateur littéraire », qui attire déjà l'attention sur son talent. Son premier recueil de poèmes, Odes, paraît en 1821 : il aalors dix-neuf ans et ses études au lycée Louis-le-Grand lui permettent de faire connaître rapidement cet ouvrage. Il participe aux réunions du Cénacle de Charles Nodier à la Bibliothèque del'Arsenal, berceau du Romantisme, qui auront une grande influence sur son développement.
Dès cette époque, Hugo est tout à la fois poète, romancier, dramaturge et même journaliste : il entreprend tout etconnait une grande réussite dans tout ce qu'il fait.
Les régimes politiques de 1814 à 1870 :
1814/15-1830 : la Restauration (Louis XVIII, Charles X)
1830-1848 : la Monarchie de juillet(Louis-Philippe)-
1848-1852 : la Deuxième République (Alphonse de Lamartine, poète et ministre républicain en 1848).-
1852-1870 : le Second Empire (Napoléon III, neveu de Napoléon Ier,empereur des Français)
Opinions politiques :
Dans sa jeunesse, Victor Hugo est proche du parti conservateur. Pendant la restauration, il soutient Charles X de France. En cela, il s'inscrit dans laligne politique de Chateaubriand.
Réformiste, il souhaite changer la société. S'il justifie l'enrichissement, il dénonce violemment le système d'inégalité sociale. Il est contre les riches quicapitalisent leurs gains sans les réinjecter dans la production. L'élite bourgeoise ne le lui pardonnera pas. De même, il s'oppose à la violence si celle-ci s'exerce contre un pouvoir démocratique mais il lajustifie (conformément d'ailleurs à la déclaration des droits de l'homme) contre un pouvoir illégitime. C'est ainsi qu'en 1851, il lance un appel aux armes [17] — « Charger son fusil et se tenir...
tracking img