Voila

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (658 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En cela, le plus profond de pièces de théâtre, est une tragédie de la pensée inspirée par la méditation constante et jamais satisfaite sur le destin de l'homme et la perplexité sombre des événementsde ce monde, celui calculé pour invoquer la méditation même dans l'esprit des spectateurs . This enigmatical work resembles somewhat those irrational equations in which a fraction of unknown magnitudealways remains, that will in no way admit of solution. Ce travail ressemble un peu énigmatique de ces équations irrationnelles dans lequel une fraction d'une ampleur inconnue demeure toujours, qui enaucun cas admettre de solution. Much has been said, much written, on this piece, and yet no critic who anew expresses himself on it will entirely coincide with his predecessors. Beaucoup a été dit,beaucoup écrit, sur ce morceau, et pas encore de critique qui exprime à nouveau lui-même sur elle tout à fait coïncider avec ses prédécesseurs. What most astonishes us is the fact that with such hiddenpurposes, with a foundation laid in such unfathomable depth, the whole should, at first view, exhibit an extremely popular appearance. Ce que la plupart nous étonne, c'est le fait que, avec ces finscachées, avec une fondation posée en profondeur insondable, l'ensemble devrait, à première vue, présentent un aspect extrêmement populaire. The dread appearance of the ghost takes possession of themind and the imagination almost at the very commencement; then the play within the play, in which, as in a glass, we see reflected the crime whose fruitlessly attempted punishment constitutes thesubject-matter of the piece; the alarm with which it fills the king; Hamlet's pretended and Ophelia's real madness; her death and burial; the meeting of Hamlet and Laertes at her grave; their combat and thegrand termination; lastly, the appearance of the young hero Fortinbras, who, with warlike pomp, pays the last honors to an extinct family of kings; the interspersion of comic characteristic scenes...
tracking img