Yehoshua israel, un examen moral

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2433 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Avraham. B

Yehoshua

Israël, un examen moral

Fiche de lecture pour la spécialisation Afrique

Biblio essais, Le livre de poche

Notice biographique : A. B. Yehoshua
A.B. Yehoshua est né à Jérusalem en 1936. Il étudie la littérature hébraïque et la philosophie à l’université hébraïque de Jérusalem avant d’effectuer son service militaire dans les rangs de Tsahal 1. Il devientprofesseur à l’université d’Haifa mais se fait connaitre principalement pour son écriture. Aujourd’hui, il est considéré comme le maitre de la littérature israélienne contemporaine. Parallèlement, Yehoshua est engagé dans le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Il est souvent sollicité par la presse israélienne pour intervenir sur des sujets divers. A ce jour, il est l’auteur de huit romansdont La Mariée libérée, Monsieur Mani et Voyage vers l’an mil, de quatre pièces de théâtre et d’un recueil d’essai.

Synthèse des principaux thèmes de l’ouvrage
Explication structurelle de l’antisémitisme
Dans la première partie de son livre, Avraham Yehoshua se pose la question de savoir si la haine du peuple juif, soit l’antisémitisme 2, a une cause profonde voire un fondement quelconquecapable d’expliquer ce phénomène. L’antisémitisme est un phénomène humain dont les origines remontent à l’Antiquité et qui reste stable dans un monde qui pourtant ne cesse de changer. Cette hostilité envers le peuple juif a touché des peuples, des civilisations et des religions différents, parfois même concurrents. Au XXème siècle, cette haine a même conduit à l’extermination dans des étatstotalitaires de milliers de personnes (dans le Reich des Nazis par exemple). Aujourd’hui pourtant, c’est dans des régimes démocratiques et

1 2

Armée de défense d’Israël, créée par David Ben Gourion Ce terme est inventé en 1879 par Wilhelm Marr

1

libéraux que l’on retrouve cette animosité. Parallèlement, le peuple juif a changé et évolué de diverses manières tout au long de l’Histoire. Malgrétoute leur bonne volonté, les historiens ont du mal { admettre l’existence « d’un fondement commun à tous les phénomènes antisémites dans l’Histoire »3 même si certains s’y sont aventurés. Yehoshua leur reproche de rester au stade de la description sans jamais proposer d’analyse ce qui pour lui justifie son entreprise : tenter de trouver le détail qui permettra aux historiens – limités par leurimpératif d’exactitude scientifique – de faire la lumière sur ce phénomène historique. Pour cela, il s’inspire de la tradition juive qui dans ses récits condamne son peuple à subir cette haine perpétuellement, d’une génération { l’autre, jusqu’{ aboutir { leur destruction physique. De même, { chaque génération, Dieu est prié de leur accorder son aide. C’est selon cette conception traditionnelle quel’auteur justifie le caractère permanent de l’antisémitisme, au-delà même de la conception religieuse, sociale, économique ou nationale. Selon lui, la haine d’Israël est irréversible, naturelle et totalement significative de l’identité juive { laquelle elle appartient et tout « Juif fidèle » en a conscience. L’analyse antisémite d’Aman et la faiblesse de l’explication sioniste L’auteur cite lesparoles d’Aman, figure du persécuteur des Juifs, dans le Livre d’Esther4 afin de montrer que l’antisémitisme existait déj{ bien avant l’apparition du christianisme, de l’Islam ou du nazisme et que leur extermination avait déj{ été évoquée : « il faut les faire périr », disait-il (Livre d’Esther, III, 8-10). Ainsi, selon Yehoshua, Aman définit déj{ les principes de l’antisémitisme et la noncompréhension de son sens par les différentes générations a conduit à leur malheur : dispersion et division du peuple juif. C’est aussi le fondement de l’antisémitisme selon la doctrine sioniste qui supposait que le rassemblement du peuple juif dans une même patrie évincerait l’antisémitisme. Mais pour l’auteur, la dispersion et la division du peuple ne suffit pas { expliquer l’origine de la haine des...
tracking img