Zadig de voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (376 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Repas = cadre privilégié pour une discussion philosophique. Voltaire ne se soucie ni du problème des langues, ni de la vraisemblance géographique. Lechapitre est exclusivement consacré au débat.

Voltaire représente ici les plus grandes civilisations :
- classique (tous admirent civilisations antiques=sagesse) : Egyptien, Chaldéen, Grec
-orientales (exotisme et les épices) : Indien gangaride, un habitant du Cathay (Chine orientale et septentrionale), de Cambalu (Pékin) plus précisément
- occidentales (ancêtre ethniquementle plus proche du lecteur) : Celte, descendant des envahisseurs barbares, les Scythes, qui est sans doute un Gaulois).

Voltaire présente les coutumes de chacun de manière caricaturale.- Démystification du fait religieux par le décalage entre la futilité des coutumes et la démesure des réactions « Ah! Qu’allez-vous faire ? »
- Laréduction systématique d'une religion à un animal ou un symbole semble peu à peu dénaturer la croyance
- « personne parmi nous n'a trouvé à y redire » → civilisation close statut de minorité =on répète ce qui a été dit ou fait précédemment → statut de minorité - Détails physiques sur Oannès « il vient prêcher trois heurs par jour » => enlève tout caractère divin.
Lors de ladispute : -Violence du ton → « se courrouçant », « s'écria », « s'exclama », « en jurant»
- Agressivité des convives « voilà un plaisant animal », « vous êtes de grands ignorants » → vire à la dispute
- Dialogue mouvementé, débat vif → enclenché par la question de Sétoc « surquel effet … ? »
- Enchaînement des réponses
- Reprise des termes « est-il possible ? » → « il n'y a rien de si impossible »
- Débat agité → ponctuation très marquée
L’argumentation :...
tracking img