A une passante de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Extrait n°2 : Commentaire
« A une passante » Oral 2

Poème extrait des Fleurs du mal publié pour la première fois en 1957, le recueil a été condamné par une « justice impériale » pour« obscénité » et outrage aux bonnes meurses.
Baudelaire est contraint à verser une forte amende. Il va mourir dans la misère.
Au-delà de ce caractère sulfureux, les Fleurs du Mal présente un grand intérêtlittéraire, il est sans cesse déchiré entre deux pôles : le « spleen » et « l’idéal », la poésie de Baudelaire est sans cesse en tension entre le rêve, le fantasme, la mélancolie.
Baudelaire aborde dans cepoème, un thème déjà bien connu en littérature celui de le scène de première vue.
Nous verrons comment Baudelaire s’empare ici de ce topos pour le relier à la modernité urbaine de son époquecontemporaine.
Dans cette perspective nous étudierons d’abord le portrait de « la passante » et puis nous nous intéresserons ensuite au traitement particulier qui est fait du thème particulier de la rencontreamoureuse impromptu.

I- Le portrait de la passante

1- Un portrait en mouvement.
Le subsentif passante, à une passante, on va retrouvé cette même idée de passage à travers cettepassante, puis dans le champ lexical de la fuite.
Ceci est appuyer par la valeur du passé simple « ponctuelle », brève, vision de la femme qui passe est synthétisé de façon très brève. Un éclair puis lanuit. On a bien sur quelque chose de très fugasse, rapide.
On a la rapidité du rythme, du pas de la passante et mimé par le rythme de l’alexandrin lui-même. Deuxième vers, on a une accumulation devirgule qui coupe l’alexandrin et qui accélère le rythme. Image éphémère que l’écriture permet de figer, vixer.
Le poème appartient au cycle, tableau parisien.
La silhouette de la passantequi est débloqué longue et mince, certains détails, l’œil (vers7), la main, la jambe…
Métonymie → image composite.
A la manière du blason médiéval, Baudelaire est coutumier, il a...
tracking img