L'abstention

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (331 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nom Hassina BETUEL Session 2011

Dossier Histoire

THEME : la démocratie contemporaine en France et en Europe
SUJET D’ETUDE : le vote en France
TITRE DUDOSSIER : l’abstention de vote en France
PROBLEMATIQUE : pourquoi une partie des citoyens ne s’expriment plus aux urnes ?

DOCUMENTS
| |
| |
| |
| |

L’abstention Non participationà un scrutin consiste à ne pas participer à une élection ou à des opérations de référendum Procédure de vote permettant de consulter directement les électeurs sur une question ou un texte, qui ne seraadopté qu’en cas de réponse positive.
Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord. Ainsi,à l’occasion du référendum sur les accords de Matignon portant sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie en 1988, l’un des partis de l’opposition avait appelé ses partisans à s’abstenir pour s’opposer autexte. Néanmoins, l’abstention semble traduire une crise de la représentation et peut poser la question de la légitimité du pouvoir politique élu avec une faible participation. vie Ce texte définitle terme de l’abstention de vote qui est une façon de s’exprimer autrement pendant des élections ou de référendum. (Source la publique
)

Source Marianne

Taux d'abstention aux électionscantonales depuis 1958
% | 1er Tour | 2nd Tour |
2011 | 55,6 | 55,6 |
2008 | 35,1 | 44,6 |
2004 | 36,1 | 33,5 |
2001 | 34,5 | 43,8 |
1998 | 39,6 | 45,0 |
1994 | 39,6 | 41,2|
1992 | 29,3 | 38,1 |
1988 | 51,0 | 53,0 |
1985 | 33,3 | 33,8 |
1982 | 31,6 | 29,7 |
1979 | 34,6 | 34,6 |
1976 | 34,7 | 32,3 |
1973 | 46,6 | 45,8 |
1970 | 38,2| 39,0 |
1967 | 42,7 | 42,6 |
1964 | 43,3 | 41,7 |
1961 | 43,5 | 46,0 |
1958 | 32,6 | 37,9 |
Source: "La France aux urnes, 60 ans d'histoire électorale", P. Bréchon, La...
tracking img