L'amorc et la rose-croix

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4080 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ANTIQUUS MYSTICUSQUE ORDO ROSAE CRUCIS

L’Amorc (ancien et mystique ordre de la rose-croix) est un mouvement de foi gnostique mondial, qui se revendique non sectaire et non religieux, dont le but est de perpétuer et d’enseigner la doctrine et la tradition rosicrucienne ancestrales. Il a été fondé par Harvey Spencer Lewis (1883-1939) dans le but de réitérer les enseignements de la Rose-Croixen Amérique.

Il est important de bien distinguer l’Amorc de la Rose-Croix, car bien qu’il s’agisse de deux dépositaires de la doctrine rosicrucienne, leur origine est fondamentalement différente. L’histoire de la Rose-Croix remonte à la plus haute Antiquité : il s’agit d’un ordre secret parmi les plus célèbres de tous les temps. Traditionnellement, on fait remonter ses origines au mysticisme del’Égypte antique, dont les enseignements percèrent à travers les âges jusqu’à nos jours. L’Amorc est un mouvement de fondation récente, reconnu mondialement et ouvert à tous. Il aspire à répandre la doctrine rosicrucienne dans le monde moderne.

Ce travail traite de l’Amorc, mais pour bien comprendre son histoire, il faut avant tout connaître la Rose-Croix et ses origines. Ce que nous enrapporte l’histoire est nébuleux et il est impossible d’en tirer un résumé précis, mais les grandes lignes de l’épopée rosicruciennes seront d’abord relatées avant d’aborder celles de l’Amorc.

La Rose Croix et son histoire

Les écoles de mystères et le mysticisme égyptien

Déjà au temps de l’Égypte antique, les hommes étaient portés à s’interroger sur les grandes énigmes de l’univers et del’homme, aussi cette époque vit l’apparition de beaucoup parmi les premiers mouvements philosophiques. Il y avait en Égypte ce qu’on appelait les Écoles de Mystères, regroupements de mystiques qui se réunissaient pour étudier l’existence et ses secrets. Il faut noter qu’à cette époque, fait intéressant, le mot mystère n’avait pas le sens qu’on lui prête aujourd’hui, à savoir le caractère de ce qui estétrange ou incompréhensible : il s’agissait plutôt d’un terme signifiant une sagesse cachée, une connaissance ésotérique, réservée aux seuls initiés.
Les traditions de ces écoles ont implanté les fondements de l’ésotérisme tel qu’il fut connu à travers le monde : ceux qui faisaient la preuve de leur désir sincère de connaissances étaient initiés, c’est à dire que certains rituels variables leurpermettaient d’être introduits dans le cercle des adeptes où ils pouvaient recevoir les enseignements des maîtres. Le plus souvent, ces initiations comprenaient une mort symbolique. Chacun des ordres égyptiens possédaient leur propre savoir secret, et beaucoup de ce savoir fut conservé par écrit, mais on estime que la plus grande part en a été malheureusement perdue.

Parmi ce que nous rapporte latradition rosicrucienne sur l’histoire de ces écoles, il y a le récit selon lequel le pharaon Thoutmosis III, premier souverain d’Égypte à porter ce titre, fit partie des initiés des Écoles de Mystères. À son époque, toutes les Écoles étaient indépendantes et chacune possédait ses propres règles. Après son ascension au pouvoir, Thoutmosis décida de les unifier pour en faire une Fraternité unique,dépositaire de la somme des enseignements mystiques égyptiens. Sa sagesse et sa grandeur d’âme lui valurent le titre de Grand Maître qu’il conserva jusqu’à sa mort.
Longtemps plus tard, l’ordre fondé par Thoutmosis compta parmi ses initiés un second pharaon, Amenhotep, qui en devint rapidement le grand maître. Amenhotep instaura en Égypte la première religion monothéiste. Il fut renommé Akhenaton,ce qui signifie « pieux envers Aton ».
On lui doit de grandes réformes de l’ordre de Thoutmosis et, en général, des domaines de l’art et de la culture. Il fut un des plus grands chefs spirituels de l’histoire, et bien que le culte d’Amon qu’avait remplacé le monothéisme fut réitéré après sa mort, son héritage compte parmi l’un des plus importants de la tradition rosicrucienne.

Pythagore...
tracking img