L'anorexie - analyse psychosociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4772 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2ième année en Education Spécialisée

Psychologie Sociale
Examen

Année Académique 2010-2011

Table des matières

* Introduction 3-4

* Distinction entre anorexie et anorexie mentale
* L’anorexie 5
* L’anorexie mentale6

* L’anorexie en générale, considérée comme un symptôme… 7

* Approche systémique
* Approche systémique de l’anorexie 8-11
* Approche systémique de l’anorexie mentale 12-14

* De l’individualisme au corporéisme 15-17
*L’individualisme
* Le conformisme
* Le corporéisme

* Liens entre la systémique de l’anorexie mentale et le conformisme 18

* Différentes causes du comportement anorexique 19-22

* Quelques interventions possibles pour un éducateur 23-25

Introduction

L’alimentation contribue à l’équilibre et au bien-être encherchant à assurer la couverture des besoins nutritionnels nécessaires à la vie. Le comportement alimentaire est donc en partie instinctif Mais il est aussi conditionné par la recherche de plaisir qui dépend de nombreux facteurs d’ordre psychologique et socioculturel.

La relation à la nourriture est la première relation au monde, le corps est le réceptacle de nos émotions, celui par lequelnous entrons en contact avec le monde extérieur et par lequel nous sommes exposé au regard des autres. Notre société de l’apparence, du virtuel, de la surconsommation vient insidieusement amplifier les difficultés personnelles sous-jacentes et fragiliser l’image de soi.

Une démarche psychologique approfondie au croisement du personnel et du culturel, peut s’avérer essentielle pour prendreconscience, pour comprendre ce qui se joue dans le corps, la place qu’a pris la nourriture dans l’existence, les difficultés sous-jacentes au symptôme étant souvent noyées dans la minceur et les régimes amaigrissants.

Le fait de ne pas manger est une phase qui s’inscrit dans un développement anormal : c’est une façon de lutter dans la quête d’identité pour parvenir à une autodifférenciation.(Source : Hilde BRUCH, 1904-1984, psychanalyste et psychiatre, spécialisée dans les troubles des conduites alimentaires)

Si l’étymologie du mot anorexie fait référence à la perte d’appétit, l’origine du problème ne réside cependant pas dans l’absence de la sensation de faim. En effet, loin d’avoir perdu l’appétit, la personne anorexique lutte d’une manière très active contre la sensation defaim, du moins au début, dans le but de ne pas prendre de poids et d’aspirer de plus en plus à un idéal de minceur. Après une certaine période de restriction alimentaire, le corps s’adapte à cet état de famine et la sensation de faim s’apaise. Par la suite, les mécanismes biologiques de la faim et/ou de la satiété sont totalement déréglés.

Distinction entre anorexie et anorexie mentaleL’anorexie

En psychiatrie, l’anorexie est un des symptômes principaux du syndrome dépressif. Plus souvent rencontré dans les couches sociales et modestes, l’anorexie se sert de la maîtrise de son corps car elle ne parvient à maîtriser les relations avec son entourage, notamment sa famille. L’anorexie est souvent le compromis que trouve la personne face à un conflit qu’elle ne parvient à résoudre :chagrin d’amour, deuil… Les anorexiques sont souvent des personnes sur qui on a mis de lourdes responsabilités et qui éprouvent de la culpabilité. L’anorexie a pour conséquence la dépression alors qu’au début la personne est en état d’hyperactivité qui progressivement laisse place à un isolement social important.
Environ 1/3 du nombre d’anorexiques décèdent souvent à cause des chutes en...
tracking img