L'autre monde - cyrano de bergerac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1762 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'arbre à pommes dans L'autre monde de Cyrano de Bergerac ou le mythe repensé.

L'Autre monde, écrit par Cyrano de Bergerac entre 1657 et 1662, œuvre considérée comme un des premiers romans de science-fiction, décrit à la première personne un voyage sur la Lune et sur le Soleil dont les observations, que le héros propose des sociétés indigènes qu'il rencontre, permettent à l’auteur dedénoncer indirectement les limites de sa propre société. Ce voyage dans l’imaginaire est avant tout prétexte à exprimer la philosophie matérialiste de Cyrano. Le matérialisme considère que la matière construit toute réalité et s'oppose, ainsi, au spiritualisme, pour lequel c'est l'esprit qui est la substance de tout. À travers la révolution des corps planétaires, la philosophie libertine du 17èmesiècle s'inspire ainsi de cette théorie pour critiquer notamment l'idée de l'homme au centre de l'univers et la finalité habituelle désignant Dieu comme cause de tout. Le raisonnement de Cyrano de Bergerac, dans L'Autre monde, tourne autour de l'utilisation de l'imagination qu'il voit comme radicale puisque transformante, c'est-à-dire qu'il part de la réalité, du matériel, pour transformer etrepousser les limites du possible. Il y a donc ici, de manière prédominante, un désir de savoir - pas encore érotisé, comme il le sera au 18ème siècle, mais intellectuellement excitant et stimulant - et un désir de questionner le monde.
Le passage que j'ai choisi répond à ce désir de mettre l'imagination au centre de la réflexion et de douter du pré-établi. La narration est construite autourd'anecdotes et de récits donnés par les habitants de ces différentes planètes. Une de ces anecdotes conte ainsi l'histoire de deux amis (Oreste et Pylade) tués lors d'un combat et dont les cendres ont fait naître un arbre à pommes. Les fruits, dotés d'un pouvoir magique, transcendent les émotions des personnes qui les mangent. Les branches de l'arbre sont tellement entrelacées qu'il est impossible dedistinguer de qui, d'Oreste ou de Pylade, le fruit croqué provient; confusion qui engendrera évidemment des phénomènes que l’on pourrait designer comme anormaux, fabuleux, voire, et ce sera mon point ici, "débauchés".

"Encore le hasard ne se contenta pas de ce crime, il voulut qu'un Taureau étant entré dans les jardins du Roi Minos, trouva malheureusement sous un arbre d'Oreste quelquespommes qu'il engloutit; je dis malheureusement, parce que la Reine Pasiphaé tous les jours mangeoit de ce fruit." Cyrano tout au long de son texte, et principalement dans ce passage de l'arbre à pommes, s'attache à repenser les mythes et les superstitions qui étaient au cœur de la société du 17ème siècle. Ici c'est le mythe du Minotaure, créature légendaire mi taureau mi homme, qui l'intéresse. Cescréatures seraient des humains maudits par les dieux ou issus d'amours impies entre des dieux et des mortelles. C'est pourquoi dans cette première phrase se présage déjà le futur accouplement du Taureau et de la Reine. Ce prétendu "hasard" qui mena le Taureau dans les jardins du Roi Minos pourrait être vu comme le moment de la création de la bête, le premier accouplement qui engendra le "crime",comme l'écrit Cyrano. L'utilisation de ce terme, "crime", montre d'ailleurs ici la position morale de l’auteur. Car le libertinage du 17ème siècle n'était pas encore athée, comme il le deviendra plus tard, et la configuration du couple demeurait, de ce fait, sur la base catholique d'une relation hétérosexuelle (modèle que le libertinage du 18ème siècle re-questionnera). Pourtant, dès cettepremière phrase, Cyrano met en scène des sexualités déviantes, des "crimes", des plaisirs qui restaient à l'époque inexplicables et fascinants.
Cette soit-disant impossibilité d'une femme à désirer un Taureau devient ainsi réalisable, plausible, au moins dans les États du Soleil. Car, goûtant aux pommes magiques, "[l]es voilà donc furieux d'amour l'un pour l'autre", comme le dit Cyrano dans...
tracking img