L'effet de serre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3353 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Effet de Serre

SOMMAIRE

1 - Les fonctionnalités de l’effet de serre 5
1-1 Qu’est ce que l’Effet de Serre ? 5
1-2 Les différents gaz à effet de serre 5

2 - Les apports de l’Effet de Serre 8

2-1 Est- il bénéfique ou nocif ? 8
2-2 Les principales conséquences 9

3 - S’adapter pour survivre 12

3-1 Le protocole de Kyoto 12
3-2 Commentl’Homme se prépare- t- il à s’adapter aux changements?
13

4 - La fonte des glaces en Antarctique 16

4-1 Qu’elles sont les causes de la fonte des glaces? 16
4-2 Qu’est ce que cela engendre? 16

1 - Les fonctionnalités de l’Effet de Serre .

1-1 - Qu’est ce que l’Effet de Serre?

L’Effet de Serre est un phénomène naturel par lequel les êtres vivants concourent, enrejetant certains gaz dans l’atmosphère, à créer, par un réchauffement de l’atmosphère semblable à celui qui se produit dans une serre, l’environnement dont ils ont besoin pour survivre.
En 1827, le scientifique français Jean-Baptiste Fourier découvrit que certains gaz atmosphériques laissaient passer le rayonnement solaire mais empêchaient ensuite la chaleur de se rediffuser dans l’espace.Il baptisa se phénomène « Effet de Serre » par analogie à l’accumulation de chaleur dans une serre. L’Effet de Serre est un processus naturel, essentiel à la vie. En son absence, la température terrestre moyenne serait de -18° C.
Pour prédire l’évolution du climat, il n’est pas possible de se fonder seulement sur l’alternance naturelle de froid et de chaud depuis des millions d’années.L’influence des activités humaines doit être prise en compte. Le peuplement de la planète par des humains a eu des profondes répercutions sur l’environnement. Depuis une centaine d’années, la température moyenne a augmenté à un rythme inédit ; la coïncidence entre ce phénomène et l’industrialisation n’est pas sans raison.

1-2 – Les différents gaz à Effet de Serre.

Les principaux gaz sont lavapeur d’eau (H2O), le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l’oxyde d’azote (NOx), le protoxyde d’azote (N2O) , l’ozone (O3) et le chlorofluorocarbone (CFC).
Le gaz à effet de serre le plus abondant est la vapeur d’eau. Sa teneur dans l’air augmente en raison de l’intensification de l’évaporation des océans, engendrée par l’augmentation des températures.
Mais le principal responsable duréchauffement planétaire en cours est le CO2, dont la teneur a commencé d’augmenter avec le début de la révolution industrielle, entre 1860 et 1870, en raison de la combustion de quantités massives de charbon.
Depuis, les usines, les transports, les centrales électriques fonctionnant au charbon ou au fuel, mais aussi les brûlis et les feux de forêt, n’ont cessé d’accroître la quantité libérée chaqueannée dans l’atmosphère.
Bien que le CO2 ne représente 0,03% de l’air que nous respirons, il piège très efficacement la chaleur dans l’atmosphère. L’augmentation est telle qu’on peut constater les effets dans des domaines autres que le climat par exemple sur les végétaux.

La teneur atmosphérique en méthane croît également en raison de l’augmentation du bétail et de l’extension desrizières ; elle a plus que doublé depuis la fin du XVIIIe siècle. Près de la moitié de cette augmentation ayant eu lieu depuis les années 1950. S’il reste moins abondant que le CO2, le méthane produit 21 fois plus de chaleur.

Les oxydes nitreux ont aussi leur part dans le réchauffement planétaire. Bien que mille fois moins abondant que le CO2 dans l’atmosphère, ils sont 300 fois plus efficacespour piéger la chaleur. Ils sont libérés par la foudre, les feux de forêts, les bactéries du sol, mais aussi par les moteurs d’avion et les automobiles. Mais la première cause est l’utilisation intensive de fertilisant à base de nitrate (60% de la teneur atmosphérique en oxyde nitreux).

Un autre groupe de gaz à effet de serre est exclusivement d’origine industrielle : ce sont les...
tracking img