L'enjeu de l'incipit dans un roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1091 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman est apparu au moyen âge. Malgré son évolution au fil des siècles, l’incipit est toujours présent et répond à plusieurs conventions qui vont mettre en place le récit. Il introduit non seulement un roman, mais est aussi présent dans les scènes théâtrales. Grace à l’incipit, on peut déjà savoir si l’œuvre va intéresser le lecteur et va lui permettre de rentrer dans l’histoire. Cependantcertains auteurs ne respectent pas les conventions de l’incipit comme Diderot dans Jacques le Fataliste. Ainsi nous verrons quels sont les enjeux d l’incipit avec, en premier temps, l’envie de donner au lecteur la sensation d’entrer dans le roman, puis, en second temps, le fait d’entrainer le lecteur dans la suite du roman.

Donner l’envie au lecteur d’entrer dans le roman est une caractéristiquede l’enjeu principal de l’incipit.
Tout d’abord, le lecteur va pouvoir s’identifier aux différents personnages du roman ou du théâtre. Les descriptions du narrateur omniscient sont un bon moyen d’identification car ce narrateur va pouvoir donner une description physique mais aussi morale, description qu’un narrateur externe ne pourrait pas faire. Ainsi, le narrateur interne va avoir unedescription subjective des personnages qui l’entourent et par conséquent aussi de lui-même. L’incipit de Madame Bovary, de Gustave Flaubert, nous le démontre bien puisqu’un des camarades de Charles fait une description péjorative de ce nouvel élève. Ensuite, le cadre spatio-temporel est aussi important pour faciliter au lecteur son sentiment d’appartenance au récit puisqu’il va savoir ou l’action se passeet à quel moment. Dans Pierre et Jean, de Guy de Maupassant, on sait que l’action se passe lors d’une partie de pèche, durant une après-midi. Ainsi, le lecteur va pouvoir imaginer la scène et mieux s’identifier aux personnages du récit. Puis, la façon de penser des personnages joue un rôle primordial pour le lecteur. Il va savoir comment les différents personnages réagissent face à une mêmesituation et va, dans sa propre imagination, se demander comment lui aurait réagi et fera donc, involontairement, une complicité avec le personnage qui se rapproche le plus de son opinion.
Puis, le narrateur va chercher à lier une certaine complicité avec le lecteur, va vouloir créer un lien. En effet, le lien peut se créer avec l’emploi du « vous » ou même du « tu ». Le lecteur se sentira au mêmeniveau que le narrateur et donc intégrer à l’histoire. De plus, le narrateur donnera au lecteur l’impression qu’un dialogue se forme. On peut retrouver ce dialogue dans les scènes au théâtre avec la double énonciation. De plus, un autre effet se forme si le narrateur est interne. Le narrateur va vouloir mettre le lecteur dans son parti et donc créer une complicité. Il obligera donc le lecteur àpenser comme lui, réagir comme lui face aux réactions du récit. La complicité et la confiance seront mises en place et le narrateur fera tout son possible pour que le lecteur continu à le suivre dans ses idéaux. Toujours dans Madame Bovary, le narrateur est interne et veut pousser le lecteur à partager son point de vu, à s’allier avec tous les autres élèves de la classe contre Charles. Une certainesupériorité est présentée en premier. Le narrateur interne ou omniscient en sait plus sur l’histoire que le lecteur, il va vouloir savoir toutes les informations possible par le biais du narrateur, être à son niveau.
Pour finir, l’incipit in medias res provoque l’appartenance au récit directement car on rentre dans l’histoire après que l’action ait commencé ce qui va provoquer chez le lecteurl’envie de savoir ce qu’il s’est passé au début. Il va alors être, lui aussi, un personnage de l’histoire comment dans Pierre et Jean, lorsque le lecteur commence la lecture, la partie de pêche avait déjà commencé. De plus, l’action en acte permet au lecteur de suivre les différentes actions et les commentaires au fil du temps qu’elles passent, il réagi en même temps que les personnages du roman, et...
tracking img