L'entre deux guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (744 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

I. Un Monde meurtri

Rappel : La Seconde Guerre Mondiale commença en 1939 et s’acheva en septembre 1945 après que le Japon ait capitulé le 08 mai 1945. Ces six années de guerre ontlaissé des traces profondes.

1) Un très lourd bilan humain

La Seconde Guerre Mondiale est la guerre la plus meurtrière de l’Histoire (60 millions de morts) :

- Les pays les plus touchés sontl’URSS avec 21 millions de morts soit 13% de la population, l’Allemagne et la Pologne ;
- Pour la première fois dans l’Histoire des guerres, la population civile ne fut pas épargnée. Les civilsfurent victimes de bombardements, de privations, d’épidémies, etc. Par exemple, en Allemagne, la moitié des pertes se trouve être des civils. Pour des raisons politiques, militaires et/ou ethniques, 15millions de civils ont laissé leur vie dans des camps de concentrations et d’exterminations (5 millions de juifs, de tziganes et de noirs) ;
- En 1945, la défaite de l’Axe provoque de nombreuxdéplacements de population. Des millions d’allemands quittent les territoires perdus de l’Est.

2) Un traumatisme moral

Pendant le conflit, aucune règle n’est respectée :

- Les prisonniers ontsouvent été exécuté sommairement (notamment au front de l’Est) ou même torturé à des fins médicales (les japonais se livrés à des atrocités sur les chinois au Mandchourie) ;
- La découverte des campsd’exterminations, libérés par les troupes soviétiques et américaines, est un choc : la « Shoat » a fait 5 millions de victimes. Le procès de Nuremberg s’ouvre en novembre 1945 pour juger les plus hautsresponsables nazis accusés de « crime contre l’humanité » ;
- L’utilisation de l’arme atomique contre Hiroshima et Nagasaki stupéfait le monde entier. L’angoisse nucléaire s’empare de l’humanité etremet des valeurs en question ;
- Pendant la guerre, de nombreux peuples d’un même pays sont divisés entre collaborateurs et résistants. Après la Libération, les rancunes et les haines demeurent...
tracking img