L'esclavage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'esclavageNom et Prénom : Sara Kerroum

Définition:
Étymologie:
Le terme moderne «esclavage» vient du latin médiéval sclavus déformation du mot latin slavus (le slave). Le mot «esclave» serait apparu au Haut Moyen Âge à Venise, où la plupart des esclaves étaient des Slaves des Balkans,«une région qui s'appelait autrefois «Esclavonie», puis Slavonie, et qui est récemment devenue indépendante,sous le nom de «Croatie».Rome pratiquant l'esclavage, comme tous les peuples antiques, le latin disposait évidemment d'un terme pour désigner l'esclave: servus, qui a conduit aux termes «servile» et «servilité», relatifs à l'esclave et à sa condition. Ce mot a aussi donné naissance aux termes «service», «serviteur».
En Général :
Les principales caractéristiques de l'esclavage sont le travail oudes services par la force, ainsi que le fait que la personne physique est considérée comme la propriété d'une autre personne, son propriétaire, à la volonté duquel elle est entièrement assujettie. Depuis les temps les plus reculés, dans la plupart des sociétés, les esclaves ont été légalement rangés dans la catégorie des biens matériels et des instruments fonctionnels. Aussi pouvaient-ils êtreachetés, vendus, négociés, offerts en cadeau ou mis en gage pour une dette contractée par leur propriétaire, sans avoir d'ordinaire le moindre pouvoir d'objection personnelle ou légale.
Il y a souvent une différence ethnique entre les propriétaires et leurs esclaves et le phénomène de l'esclavage repose souvent sur le racisme ou sur le puissant préjugé de la « supériorité » du groupe ethniqueauquel appartient le propriétaire sur celui des esclaves.

Juridiquement:
Plusieurs textes internationaux ont tenté de définir la notion d'esclavage.
La convention relative à l'esclavage (1926) de la Société des Nations dispose en son article premier que "L'esclavage est l'état ou condition d'un individu sur lequel s'exercent les attributs du droit de propriété ou certains d'entre eux".L'article définit également la traite des esclaves comme "tout acte de capture, d'acquisition ou de cession d'un individu en vue de la réduire en esclavage; tout acte d'acquisition d'un esclave en vue de le vendre ou de l'échanger; tout acte de cession par vente ou échange d'un esclave acquis en vue d'être vendu ou échangé, ainsi que, en général, tout acte de commerce ou de transport d'esclaves."L'Organisation internationale du travail a adopté en 1930 une définition du travail forcé que l'on peut rapprocher de celle de l'esclavage: «le terme travail forcé ou obligatoire désignera tout travail ou service exigé d'un individu sous la menace d'une peine quelconque et pour lequel le dit individu ne s'est pas offert de plein gré».
Histoire:

Une condition héréditaireLa transmission héréditairedu statut d'esclave est historiquement récurrente. Les modalités et le degré de formalisation des règles de transmission sont cependant variables. Durant la période romaine classique, ce statut s'hérite par la mère, sans qu'aucune attention ne soit portée à la condition du père. Aux États-Unis, si la législation est mouvante dans le temps et, surtout, différenciée selon les États, la transmissionde la condition d'esclave par la mère est très largement dominante. Les premiers textes en attestant sont le statut du Maryland de 1664 et le code virginien de 1705. La loi a parfois répondu aux rares cas d'union entre femmes libres et esclaves en imposant aux enfants de servir le maître de leur père, à vie ou pour une durée déterminée .
La législation islamique prend le contre-pied de ce mode detransmission, en posant que l'enfant d'une esclave est libre si le propriétaire est le père de l'enfant. La «mère d'enfant» – le titre est officiel – est libérée à la mort de son maître. La législation islamique se situe sur ce point dans la continuité des législations mésopotamiennes qui nous sont parvenues: un père libre et veuf qui épouse une esclave peut même faire de l'enfant qui naîtrait...
tracking img