L'etat nation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1558 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 14 juillet 2011, le concert des nations unis acclamait un nouvel arrivant : Le Soudan du Sud ou Sud-Soudan. Ce 193ème état membre, né à peine cinq jours plus tôt, est l’aboutissement de près d’un demi-siècle de guerre civile qui ont ravagé le Soudan et décimé sa population. Ces guerres civiles opposaient le Nord musulman au Sud chrétien et animiste, et trouvaient leur origine à l’indépendancedu Soudan en 1956. En effet le tracé des frontières de l’ancienne république du Soudan ne respectait pas l’extrême différence culturelle entre le Nord et le Sud du pays. La population du Sud, qui souhaitait depuis 1956 un statut indépendant a vu son sentiment national grandir sous l’oppression de l’Etat soudanais basé au nord du pays, dans la capitale (Khartoum), et n’a cessé depuis cette date decontester son pouvoir.
Le cas de figure de ce nouveau pays trace devant nous les contours de deux notions dont l’opposition ou au contraire l’harmonie définissent les frontières du monde.
La nation, comme nous le montre l’exemple ci-dessus à une connotation politique non négligeable. Elle est d’ailleurs aujourd’hui souvent confondue avec la notion d’Etat. On constate d’ailleurs cela par exempledans l’appellation même de l’institution internationale la plus connue, l’Organisation des Nations Unis (ONU) dont la charte décrit les membres par le mot Etat (articles 3 et 4).
Pour le Dictionnaire de la langue Française, la nation est un «  Ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique » alorsque l’Etat est une « Nation administrée par un pouvoir représentatif ».
On peut d’ailleurs ajouter à ces deux dimensions (la nation et le pouvoir organisé) qui définissent l’Etat selon le Dictionnaire de la langue Française une 3ème : Le territoire.
La nation est ainsi, selon cette définition, la base même de l’Etat.
Selon cette définition toujours, les Corses, les Basques ou les Bretons parexemple, sont des nations. D’ailleurs, ces trois régions de la France ont connus des mouvements de libérations, marginaux certes, mais qui ont défrayés la chronique par leurs actions violentes dans certains cas (l’Iparretarrak Basques) et par leurs résultats électoraux dans d’autres (Le parti de la nation corse).
Ces relations entre Etats et nations rendent une question légitime : La nationaboutit-elle à la contestation de l’Etat ?
Pour y répondre on verra dans un premier temps nous verrons comment la nation peut être un outil de légitimation de l’Etat (I), notamment grâce à la définition de la nation donnée par la philosophie française, puis on verra comment la nation peut, au contraire, être un argument d’émancipation (II) en s’inspirant de la philosophie allemande.

I – La nation,outil de légitimation de l’Etat

“Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoirl’héritage qu’on a reçu indivis". Ernest Renan
A – La nation dans la philosophie française
Dans la philosophie française, la nation prends une définition dite subjective.
En effet, la nation est selon cette dernière centrée sur la volonté et le désir de vivre ensemble. Ainsi, les notions de langue, de religion, de culture voire d’ethnie ne sont pas déterminantes dans la nation française qui reconnaitd’ailleurs les différences locales (corses, normands, bretons …).
Cette définition de la nation, la nation civique, est d’ailleurs liée à la révolution française de 1789. On peut d’ailleurs même d’ailleurs lui considérer comme précurseur le droit du sol, introduite en France dès 1515 par François Ier et reprise dans la constitution de 1791, et comme application brute l’assimilation coloniale,...
tracking img