L'europe de 1914

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 1
L’Europe historique se calque sur l’Europe géographique
L’Europe en tant que telle est le fruit d’une histoire riche de culture et de barbarie.
C’est le troisième peuplement de la planète après la Chine et l’Inde.
L’Europe ressemble à un tableau impressionniste qui allierait ruralité, paysages maritimes et constructions urbaines dans un espace plutôt réduit et de ce fait fragile.C’est aussi, et cela tient, sans doute aux trois premiers éléments, le pôle le plus prospère de la planète et sans doute le plus équilibré.
En la matière, le Conseil de l’Europe (Qu’il ne faut pas confondre avec le parlement européen) dont le siège se trouve à Strasbourg est le ferment d’unité en tant que lieu de convergence des 44 états qui compose le sous continent Eurasien. C’est dans ce lieusymbolique que l’Europe historique est susceptible d’être rejoint par l’Europe Géographique. Pour beau coup cette idée est et doit rester un mythe liée à sa naissance. (le mythe de Europe enlevée par Zeus).
I – L’Europe reste le produit d’une histoire plusieurs fois millénaire follement complexe.
A – L’Europe se présente comme uns espèce sans limite (Ce qui ne veut pas dire illimité) (Pages 14,Document 1a )
De la légende de la belle Europe, enlevé par Zeus changé en taureau, et devenue mère de Minos, jusqu’à la colombe portant le rameau d’étoiles (Document 4, Page 81) , l’Europe se décline suivant des variations liées aux intérêts des uns ou des autres.
Le cailloux jeté par Zeus dans la mer Egée continue de faire des remous dont les cercles concentriques ne cessent de s’agrandirengobant sans cesse des terres de plus en plus nombreuses, de plus en plus éloignées et disposant de moins en moins d’histoire commune.
La complexité européenne tient à sa position de Finistère du continent asiatique, une espèce de passage obligé en forme d’entonnoir vers le lequel se précipitent tous les peuples qui courent après le soleil.
B – Malgré des différences culturelles marquées, l’Europereste l’héritière des courants spirituels et philosophiques communs.
Coulée dans le moule grec via l’expérience romaine, l’Europe devient chrétienne par accident, le reste par conviction ou par intérêt qu’il s’agisse de catholicisme, d’orthodoxie ou de protestantisme.
L’Islam a laissé , dans les Balkans, de nombreuses traces, dont nous voyons encore les conséquences aujourd’hui.
Les lumières duXVIIIème et la Révolution qu’elles ont engendrées ont formidablement marqué l’Europe du printemps de peuples (Droit des peuples à disposer d’eux même) à la Charte de l’ONU (Droits Universels de l’Homme).
C- Tant de différences ont inéluctablement engendré des crises violentes. (Document 2, page 15)
Jamais région n’a autant supporté de conflits, jamais conflits n’a autant causé autant de mortsou de victimes.
· Conflits d’intérêt économiques ou territoriaux
· Conflits familiaux ou dynastiques
· Conflits linguistiques
· Conflits religieux ou philosophiques.
L’horreur de 1945 et sa prise de conscience a conduit un certain nombre de personnes de tous horizons à se poser des questions quant à la vanité des hommes et des conflits. L’Europe pourrait-elle enfin faire l’économie de guerreset de venir un havre de paix autour des valeurs d’amour, de respect, de tolérance et des droits de l’Homme.
Il est clair que cette diversité ethnique autant que culturelle n’est pas de nature à faciliter les relations ou l’élaboration d’un projet unitaire et cela amuse autant qu’irrite les USA qui sentent bien que la « Vieille Europe » tout comme l’histoire, n’a pas dit son dernier mot.
II –Troisième foyer de peuplement de la planète, l’Europe s’organise au sein d’un environnement indispensable.
A – La majeure partie de l’Europe se situe dans une zone tempérée. (Atlas 1, pages 262 et 263)
Pour l’essentiel l’Europe est bordée de mers ou d’Océan qui favorisent, en principe les précipitations nécessaires à une agriculture variée.
Le Nord est ponctué de vieilles montagnes peu élevées....
tracking img