L'immortaliste de gide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 167 (41538 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Édition du groupe « Ebooks libres et gratuits »

L’IMMORALISTE

André Gide

(1902)

Table des matières PRÉFACE ..................................................................................4 PREMIÈRE PARTIE............................................................... 10
I.................................................................................................. 10 II................................................................................................ 21 III ...............................................................................................29 IV ...............................................................................................36 V................................................................................................. 41VI ...............................................................................................44 VII .............................................................................................. 51 VIII ............................................................................................ 54 IX............................................................................................... 57

DEUXIÈME PARTIE ............................................................. 60
I..................................................................................................60 II ................................................................................................ 75 III ...............................................................................................98TROISIÈME PARTIE.............................................................117 À propos de cette édition électronique .................................140

Je te loue, ô mon Dieu, de ce que tu m’as fait créature si admirable. PSAUMES, CXXXIX, 14

–3–

PRÉFACE

Je donne ce livre pour ce qu’il vaut. C’est un fruit plein de cendre amère ; il est pareil aux coloquintes du désert quicroissent aux endroits calcinés et ne présentent à la soif qu’une plus atroce brûlure, mais sur le sable d’or ne sont pas sans beauté. Que si j’avais donné mon héros pour exemple, il faut convenir que j’aurais bien mal réussi1 ; les quelques rares qui voulurent bien s’intéresser à l’aventure de Michel, ce fut pour le honnir de toute la force de leur bonté. Je n’avais pas en vain orné de tant de vertusMarceline ; on ne pardonnait pas à Michel de ne pas la préférer à soi. Que si j’avais donné ce livre pour un acte d’accusation contre Michel, je n’aurais guère réussi davantage, car nul ne me sut gré de l’indignation qu’il ressentait contre mon héros ; cette indignation, il semblait qu’on la ressentît malgré moi ; de Michel elle débordait sur moi-même ; pour un peu, l’on voulait me confondre aveclui. Mais je n’ai voulu faire en ce livre non plus acte d’accusation qu’apologie, et me suis gardé de juger. Le public ne pardonne plus, aujourd’hui, que l’auteur, après l’action qu’il peint, ne se déclare pas pour ou contre ; bien plus, au cours même du drame on voudrait qu’il prît parti, qu’il se prononçât nettement soit pour Alceste, soit pour Philinte, pour Hamlet ou pour Ophélie, pour Faust oupour Marguerite, pour Adam ou pour Jéhovah. Je ne prétends pas, certes, que la neutralité
Il a paru en juin 1902 une édition petit in-8° de ce livre, tirée à 300 exemplaires sur vergé d'Arches.
1

–4–

(j’allais dire : l’indécision) soit signe sûr d’un grand esprit ; mais je crois que maints grands esprits ont beaucoup répugné à… conclure – et que bien poser un problème n’est pas lesupposer d’avance résolu. C’est à contrecœur que j’emploie ici le mot « problème ». À vrai dire, en art, il n’y a pas de problèmes – dont l’œuvre d’art ne soit la suffisante solution. Si par « problème » on entend « drame », dirai-je que celui que ce livre raconte, pour se jouer en l’âme même de mon héros, n’en est pas moins trop général pour rester circonscrit dans sa singulière aventure. Je n’ai pas...
tracking img