L'intervention de l'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1648 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

En 2005, 55,8% des dépenses des administrations publiques sont consacrées à la couverture des risques sociaux. L’Etat assure particulièrement les dépenses d’enseignement, d’ordre et de sécurité publiques. . Depuis 1995, la structure des dépenses publiques s’est légèrement déformée au profit des dépenses sociales. En 2003, dans l’Union européenne à 25, la part desdépenses des administrations publiques dans le PIB situait la France au quatrième rang. La structure des dépenses françaises est proche de celle des autres pays européens.
Tout d’abord, nous savons que les administrations publiques c’est ensemble des unités institutionnelles dont la fonction principale est de produire des services non marchands ou d'effectuer des opérations de redistribution durevenu et des richesses nationales. Le secteur des administrations publiques comprend les administrations publiques centrales, les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale. Puis la compétitivité c’est la capacité d’une entreprise d’un secteur ou d’une économie à faire face à la concurrence, tant sur les marchés extérieurs que sur son marché interne.
Pour répondreà notre problématique , l’intervention de l’Etat a t –elle des effets negatifs ou positifs dans la compétitivité de l’économie , nous allons voir dans un premier temps que l’Etat providence dans certains cas permet soutenir la compétitivité de l’économie, et dans un second temps que ce n’est pas toujours le cas, l’intervention des administrations publiques met en danger l’efficacité de l’économie.Tout d’abord, nous pouvons constater que l’Etat providence favorise la compétitivité de l’économie. Nous savons que L'Etat-Providence est une conception de l'État où celui-ci étend son champ d'intervention et de régulation dans les domaines économiques et sociaux. Elle se traduit par un ensemble de mesures ayant pour but de redistribuer les richesses et de prendre en chargedifférents risques sociaux comme la maladie, l'indigence, la vieillesse, l'emploi, la famille... L'Etat-Providence est fondé sur la solidarité entre les différentes classes sociales et la recherche de la justice sociale. L’Etat prélève les cotisations sociales assis sur les salaires, mais aussi des impôts, pour couvrir la population contre les risques sociaux. L’Etat providence utilise ce système deprotection social pour favoriser l’accès de tous à des services collectifs essentiels, par exemple santé, éducation avec les bourses ou le fonds social lycéen. Et grâce a ca, les ménages vont bénéficier d’un supplément de revenu, qui permet de relancer la consommation, donc la croissance. D’après le document 3, nous pouvons remarquer que, le taux de croissance entre 2008 et 2011 à augmenté de 2 %.C'est-à-dire la croissance économie de la France est augmenté, ce qui montre qu’elle crée davantage de biens et de services pour la population.
Pour affirmer, nous pouvons voir dans le document 2 , la sécurité social qui est assuré par l’Etat Providence, a pour objet de protéger les citoyens contre les conséquences d'événements ou de situations qualifiées de risques sociaux. La securité social àpermit de gonfler le revenu disponible des ménages, et qui a favoriser la consommation et a relancer l’activité économique. C'est-à-dire, la securité social a permit d’augmenter le revenu disponible des ménages, ce qui a augmenté leur pouvoir d’achat, ainsi ca permis de consommer, d’acheter de plus en plus, en même temps , les ménages veulent de nouveauté, donc ce qui insiste des entreprises àinnover, et proposer qualité de prix plus compétitive ce qui relance l’activité économique, donc la compétitivité économique. Le cas des Trente Glorieuses montre bien que la sécurité sociale est favorable. Par la socialisation d'une partie des ressources, l’intervention des administrations publiques, à permit aux individus de maintenir leur consommation. A partir de 1975, a la suit du premier...
tracking img