L'euthanasie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2014
Lire le document complet
Aperçu du document




SOMMAIRE

Introduction _____________________________________ 3
1. Définition de l’EUTHANASIE __________________ 4
2. Les types de l’EUTHANASIE___________________ 4
a. Les arguments contre l’EUTHANASIE____________ 5
b. Les arguments pour l’EUTHANASIE_____________ 7
3. Que dit la loi ? _______________________________ 8
Conclusion ______________________________________10Introduction :
De nos jours, les vies de plusieurs patients peuvent être sauvées avec les dernières découvertes en matière de traitement et de la technologie tout en pratiquant l’EUTHANASIE. Cette dernière fait partie des problèmes les plus débattu et les plus complexes dans le domaine médical en raison de l’affrontement des points de vue éthique.
On peut considérer la pratique de l’euthanasie comme unesolution finale qui vise à provoquer le décès d’un individu atteint d’une maladie incurable qui lui cause des souffrances morales ou physiques insupportables. C’est donc après une multitude de prise de calmants qu’on envisage cette solution aboutissant à la mort prématurée. Ce choix ou bien cette décision d’euthanasier une personne, demande bien évidement un rassemblement général de toutl’entourage concerné, que ce soient la personne subissant ces douleurs, la famille, les médecins, etc. Ce n’est donc pas une décision à prendre à la légère. C'est-à-dire pour effectuer une action permettant une mort artificielle, il faut rassembler nombre d’avis pour aboutir à un consensus, et également éviter les abus qui sont pointés du doigt par certaines associations de malades.
Néanmoins, la questionde l’euthanasie reste toujours une question controversée en raison des composants moraux et éthiques qui sont impliquées dont se pose la problématique suivante : Faut-il légaliser l’euthanasie ?
La présente mémoire offre les différents arguments des partisans et des opposants, et ainsi quelques définitions de l’euthanasie pour la bien expliquer et que dîtes la loi dans ce sens, est-ce qu’il estpour ou contre ?

1. Définition de l’EUTHANASIE :
L’euthanasie est définie selon le dictionnaire LAROUSSE, comme l’acte d’un médecin qui provoque la mort d’un malade incurable pour abréger ses souffrances, ses douleurs ou son agonie.
Le mot euthanasie vient du grec « eu », qui signifie bien, bonne, et « thanatos » désigne la mort. L’euthanasie était aussi utilisée pour lutter contre l’agonieou pour l’éviter.
Autrement dit, c’est un processus consistant à aider une personne qui est en phase terminale ou dans une douleur constante de mourir. Parfois, appelée le suicide assisté ou bien le meurtre par compassion.
Il existe deux types d’euthanasie :
L’euthanasie active : elle se produit lorsque les professionnels de la santé – les docteurs-, ou une autre personne – membre de famille-,faire délibérément quelque chose qui entraîne le patient à mourir. L’euthanasie est dîtes active est lorsque la mort est provoquée par un acte, par exemple, quand une personne est tuée afin d’être donné une surdose de calmants.
L’euthanasie passive : elle se produit lorsque le patient meurt parce que les médecins n’ont pas fait quelque chose de nécessaire pour maintenir le patient en vie.L’euthanasie passive est provoquée par une omission, c'est-à-dire quand quelqu’un laisse une certaine personne mourir. Cela peut être par le retrait ou le refus de traitement : le traitement retrait, par exemple : éteindre une machine qui maintient une personne en vie, afin qu’elle meurt. Et le traitement à la source, par exemple : ne pas procéder à une intervention chirurgicale qui permettra deprolonger la vie pendant une courte période.
Traditionnellement, l’euthanasie passive est considérée comme une bonne solution que l’euthanasie active. Mais certaines personnes pensent que l’euthanasie active est moralement mieux.
2. Les types de l’euthanasie :

L’euthanasie volontaire se produit à la demande de la personne qui meurt.
L’euthanasie non volontaire survient lorsque la personne est...