Économie

4107 mots 17 pages
Une histoire mouvementée par Gilles Dostaler - issu de L'histoire de la pensée écono... Page 1 sur 5

Une histoire mouvementée par Gilles Dostaler Etroitement liée aux transformations du monde et aux croyances politiques, l'évolution des idées économiques n'est ni linéaire ni harmonieuse. La très grande majorité des économistes considèrent leur discipline comme une science exacte. Son histoire devrait donc ressembler, par exemple, à celle de la physique. Après une longue période d'obscurité préscientifique, le perfectionnement des instruments d'observation et d'analyse théorique, principalement mathématiques, aurait permis la naissance de la physique comme science. Depuis Copernic, Képler, Galilée et Newton, cette science progresserait vers une connaissance de plus en plus précise du fonctionnement de l'univers. Mais, comme les philosophes des sciences l'ont mis en lumière, cette progression ne se fait pas de façon harmonieuse et régulière. Il y a des révolutions scientifiques, des ruptures épistémologiques, des sauts qualitatifs. Il y a aussi des conflits entre des écoles de pensée divergentes. Les physiciens ont depuis longtemps cessé de croire qu'on évolue vers une vérité de plus en plus incontestable, les théories étant des constructions provisoires, la science évoluant à travers conjectures et réfutations. Les économistes ne s'embarrassent généralement pas de ces scrupules, en imitant une physique depuis longtemps dépassée. Ils croient qu'après une préhistoire qui va des Grecs aux mercantilistes, la réflexion économique est entrée dans une phase scientifique marquée par un progrès continu. Certains en viennent même à considérer l'histoire des idées comme un luxe inutile, voire même une entreprise dangereuse, puisqu'elle risque d'attiser le scepticisme des étudiants face à ce qu'on leur enseigne. Pour eux, "l'étude des idées erronées d'auteurs morts" ne devrait donc pas avoir sa place dans les curriculums d'économie. Et c'est bien ce qu'on constate dans

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages